Le "MIS-C" chez les enfants, supposément en raison du COVID-19

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 709
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Connu sous l'appellation anglaise "Multisystem inflammatory syndrome in children (MIS-C)", la Mayo Clinic a parlé du syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C) et son lien avec le COVID-19.


Et le CDC a publié des chiffres montrant que des milliers d'enfants ont déjà été affectés par le MIS-C.


Voici ce que le CDC donne comme information à propos du MIS-C:

  • L'âge médian des patients atteints de MIS-C était de 9 ans. La moitié des enfants atteints de MIS-C étaient âgés de 5 à 13 ans.
  • 62 % des patients signalés pour lesquels des informations sur la race/l'origine ethnique étaient disponibles sont survenus chez des enfants hispaniques ou latinos (1 246 cas) ou noirs, non hispaniques (1 175 cas).
  • 99% des patients ont eu un résultat de test positif pour le SRAS CoV-2, le virus qui cause le COVID-19.
  • Les 1% restants des patients ont été en contact avec une personne atteinte de COVID-19.
    60% des patients rapportés étaient des hommes.

La Mayo Clinic présente le MIS-C en ces termes (le 18 mai 2021, c'est récent):

Le syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C) est une maladie grave qui semble être liée à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). La plupart des enfants infectés par le virus COVID-19 n'ont qu'une maladie bénigne. Mais chez les enfants qui développent un MIS-C , certains organes et tissus - tels que le cœur, les poumons, les vaisseaux sanguins, les reins, le système digestif, le cerveau, la peau ou les yeux - deviennent gravement enflammés. Les signes et les symptômes dépendent des zones du corps touchées.

Le MIS-C est considéré comme un syndrome - un groupe de signes et de symptômes, pas une maladie - car on ne sait pas grand-chose à son sujet, y compris sa cause et ses facteurs de risque. Identifier et étudier plus d'enfants atteints de MIS-C peut éventuellement aider à trouver une cause. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis et les National Institutes of Health travaillent avec des médecins et des chercheurs de tout le pays pour en savoir plus sur les facteurs de risque du MIS-C , partager des données et améliorer le diagnostic et le traitement du MIS-C .

Rarement, certains adultes développent des signes et des symptômes similaires à ceux du MIS-C . Ce syndrome nouveau et grave, appelé syndrome inflammatoire multisystémique chez l'adulte (MIS-A), survient chez des adultes qui ont déjà été infectés par le virus COVID-19 et dont beaucoup ne le savaient même pas. Le MIS-A semble se produire des semaines après l' infection au COVID-19 , bien que certaines personnes aient une infection actuelle. En cas de suspicion de MIS-A , un test de diagnostic ou d'anticorps pour COVID-19 peut aider à confirmer une infection actuelle ou passée par le virus, ce qui facilite le diagnostic de MIS-A .

Le MIS-C est rare et la plupart des enfants qui en sont atteints finissent par s'améliorer avec des soins médicaux. Mais certains enfants s'aggravent rapidement, au point que leur vie est en danger.

Il reste beaucoup à apprendre sur ce syndrome inflammatoire émergent. Si votre enfant présente des signes ou des symptômes, obtenez de l'aide rapidement.

Voici une liste des signes et symptômes du MIS-C.

Les signes et symptômes du syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants ( MIS-C ) sont ceux ci-dessous, bien que tous les enfants ne présentent pas les mêmes symptômes.
  • Fièvre qui dure 24 heures ou plus
  • Vomissement
  • La diarrhée
  • Douleur à l'estomac
  • Démangeaison de la peau
  • Se sentir anormalement fatigué
  • Pouls rapide
  • Respiration rapide
  • Les yeux rouges
  • Rougeur ou gonflement des lèvres et de la langue
  • Rougeur ou gonflement des mains ou des pieds
  • Maux de tête, vertiges ou étourdissements
  • Ganglions lymphatiques agrandis
Signes d'avertissement d'urgence de MIS-C
  • Douleur à l'estomac sévère
  • Difficulté à respirer
  • Peau, lèvres ou lits d'ongles pâles, gris ou bleus - selon le teint de la peau
  • Nouvel épisode de confusion
  • Incapacité de se réveiller ou de rester éveillé

Avant mars 2020, personne n'avait jamais entendu parler du syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C).

C'est complètement nouveau.

Il est difficile de comprendre comment les enfants peuvent être des cibles de ce syndrôme à cause du COVID-19 alors il faut demeurer vigilants pour comprendre d'où il provient, très exactement.


-- --


Le 23 juin 2021, le NEJM a publié un article intitulé "Multisystem Inflammatory Syndrome in U.S. Children and Adolescents".

Il y a aussi cette fiche d'information fort intéressante au BC-CDC, en Colombie-Britannique, intitulée "Multi-system inflammatory syndrome in children and adolescents (MIS-C)".

Ils expliquent ce qui suit:

Les contacts étroits comprennent les personnes qui ont vécu ou ont eu des contacts étroits (à moins de deux mètres) avec un cas de COVID-19 pendant plus de 15 minutes, jusqu'à 48 heures avant l'apparition des symptômes.

Essentiellement, le BC-CDC semble inférer que le MIS-C pourrait venir d'une transmission provenant d'un "cas-COVID" mais c'est loin d'être prouvé et ça demeure une simple hypothèse, pour l'instant.


-- --


Dans cette vidéo (en anglais), intitulée "60% Of COVID Deaths In England Were Disabled People, Child Vaccine Trials & Does COVID Cause MIS-C?", le narrateur explique que le MIS-C pourrait venir d'études cliniques, aussi et donc, des "vaccins"-COVID eux-mêmes.

Si ça devait être le cas, ce serait horrible de voir que la Mayo Clinic et le CDC auraient peut-être fait exprès de ne pas mentionner cette possibilité.


-- --


Prenez acte aussi du MIS-A (depuis juin 2020) qui est pas mal la même chose mais pour les ADULTES.

Suspect, n'est-ce pas?

Dans tous les cas, on revient toujours à une condition inflammatoire, incluant à des organes essentiels comme le coeur.

L'OMS explique que le MIS-C est relié TEMPORELLEMENT au COVID-19 donc ça prouve qu'ils n'ont finalement aucune preuve que c'est même lié au COVID-19.

Ce n'est qu'un lien TEMPOREL.

Ça prouve qu'on se fait probablement embrouiller pour éviter de faire le lien avec le produit génique expérimental qui cause des changements inédits dans le corps.

Du coup, le MIS-C et le MIS-A pourrait être bien pire et alarmant que ce que les autorités nous présentent.




-- -- --
Fichiers joints
patients-de-mis-c-par-origine-ethnique.jpg
patients-de-mis-c-par-origine-ethnique.jpg (44.97 Kio) Vu 936 fois
patients-de-mis-c-par-groupe-d-age-au-cdc.jpg
patients-de-mis-c-par-groupe-d-age-au-cdc.jpg (30.39 Kio) Vu 936 fois
cas-signales-par-juridiction-de-mis-c-par-le-cdc.jpg
cas-signales-par-juridiction-de-mis-c-par-le-cdc.jpg (46.26 Kio) Vu 936 fois
cas-quotidiens-de-mis-c-au-cdc.jpg
cas-quotidiens-de-mis-c-au-cdc.jpg (74.56 Kio) Vu 936 fois
4196-cas-de-mis-c-au-cdc.jpg
4196-cas-de-mis-c-au-cdc.jpg (62.25 Kio) Vu 936 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 709
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Connaissez-vous le syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C)?

viewtopic.php?f=60&t=497

C'est nouveau et l'OMS avance un lien temporel avec le COVID-19 ce qui est très faible comme lien mais au fond, on en sait très peu sur ce syndrome parfois mortel qui affecte aussi les adultes, sous le nom MIS-A.

Avant mars 2020, qui avait entendu parler du MIS-C?

C'est comme si les autorités étaient en train de faire leur possible pour éviter tout rapprochement entre le MIS-C chez les enfants et les études cliniques ou les "vaccins" géniques expérimentaux.

https://www.cdc.gov/mis/cases/

https://www.who.int/news-room/commentar ... h-covid-19

Ça ressemble à une maladie du sang rare mais ça prend de l'ampleur.




Source: Ma publication, dans VK




-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 709
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Le MIS-C ou l'inflammation multiple d'organes dans le corps des enfants (et aussi des adultes [MIS-A]) est presqu'entièrement passé sous silence par les "grands médias" parce qu'il ne faut pas que le peuple sache que les enfants sont ciblés par cet assaut "vaccinal" inédit.

  • inflammation des yeux
  • inflammation du cerveau
  • inflammation du coeur
  • inflammation des intestins

Le Dr Bryan Ardis en parle souvent en rappelant que des maladies comme celle de Crohn's ou la maladie coeliaque, des maladies du coeur, des encéphalopathies liées à l'autisme et à l'asperger vont exploser en raison des "vaccins"-COVID qui ont pour effet de multiplier à l'infini la production, par nos propres cellules saines, de glycoprotéines Spike (crées via un modèle informatique, en laboratoire).

Des trilliards de glycoprotéines Spike qui assaillent les corps des injectés et qui vont notamment causer des dommages sans cesse plus visibles à l'encontre de nos enfants.


J'ai peur qu'au Québec, des millions de Québécois n'arrivent toujours pas à réaliser l'extrême gravité de ce qui a cours.

Ce qui me bouleverse, c'est la facilité avec laquelle les ennemis mondialistes arrivent à obtenir un consentement plein et entier d'individus pourtant dotés de raison.

Ces personnes croient même bien faire en consentant à l'injection de produits géniques expérimentaux.

Les MIS-C sont déjà en progression et ça ne va, hélas, que se poursuivre, à mesure que les enfants se laissent convaincre que leur consentement leur "donne" plus de "libertés" alors que ce n'est qu'une ruse, un piège.




Source: Mon commentaire, dans Facebook




-- -- --
Fichiers joints
dr-bryan-ardis-a-stew-peters.jpg
dr-bryan-ardis-a-stew-peters.jpg (70.43 Kio) Vu 297 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
RTNob
Messages : 33
Enregistré le : 24 août 2021, 18:07
Localisation : Slovenia
Contact :

En passant, les stock-shots de Quel sale temps ne proviennent pas de LAbbaye truquée, mais des Faiseurs dor. Anecdote inintéressante : ces deux Spirou ont précisément été longtemps les seuls de la série en ma possession. Et à leur aune, je la trouvais franchement surestimée... heureusement que je ne me suis pas arrêté là.
Répondre