Scénarios-COVID que personne n'ose mentionner

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 1418
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Pour fins de référence, voici quelques scénarios-COVID trouvés ailleurs mais que personne ne semble vouloir évoquer... et pourtant.

C'est en lien avec la mort du Dr Andreas Noack, en Allemagne.

J'ai étudié le graphène en tant qu'exposition professionnelle pendant environ 10 ans, les choses qu'il décrit sont réelles et si elles se trouvent dans les injections dans le corps, vous contournez la plupart des autres voies de réduction avant la blessure.

L'inhalation s'arrête généralement au niveau des poumons.

Transdermique, seule une quantité peut être absorbée dans une zone puis plusieurs couches de peau.

Boire / manger, l'estomac, les intestins agissent comme un filtre.

Avec une responsabilité zéro et aucune surveillance sur la fabrication, je pense que "big pharma" a reçu un chèque en blanc pour faire 100 ans d'expériences humaines en deux ans.

  • Thérapie génique. Check!.
  • Injection monocouche de graphène hydox 2D. Check!
  • Essais d'ARNm. Check!
  • Hydre. Check!
  • Micro-point. Check!
  • Bluetooth. Check!
  • Appareils magnétiques. Check!
  • Aggravation du cancer. Check!
  • Destructeur de fertilité. Check!

Etc.

La meilleure partie de tout pour ces salauds malades, c'est qu'ils ont compris que si vous consentez, cela ne viole pas Nuremberg.

Ainsi, la Pharma a racheté tous les médecins de l'occ qui rédigent les mandats, puis a acheté toutes les élections, puis les médias, puis s'est fait un chèque en blanc pour des expériences médicales par consentement volontaire motivé par la peur des médias de perdre son emploi ou ses libertés.

Les moutons sont des idiots et cela ajoutera un peu d'eau de javel au bassin génétique.

Peu importe qui vit et meurt en 2022, "big pharma" est payé.

Le tabac, les opioïdes, l'alcool et d'autres sociétés n'ont eu aucun mal à tuer des clients chaque année, c'est la même formule "un dollar est un dollar" pour "big pharma" avec l'avantage supplémentaire de l'absolue non-responsabilité pour les nouveaux "produits expérimentaux" non testés à l'encontre de toutes les réactions vaccinales.

C'est une grande expérience avec une responsabilité nulle et les moutons stupides se sont portés volontaires.


Source: GodLike

Autre scénario:

C'est probablement bien pire que ce que nous pouvons l'imaginer.

La majeure partie du graphène chez la plupart des gens se trouvera dans le tissu musculaire.

Il est probable que la 5G soit le déclencheur qui l'activera, ce qui aura pour effet de manier le rasoir / l'arme, le faisant se déplacer dans le corps, au fil du temps.

Il y aura donc un décalage sans motif discernable et personne n'en aura jamais tenu compte.

Il s'agirait alors de l'arme parfaite pour finir d'éliminer tous ceux qui ont été "vaccinés".

Tout culminera avec une sorte de fin du monde.

Moins de bouches à nourrir à mesure que les pénuries alimentaires surviennent.

L'Occident allait toujours être le plus touché par les cataclysmes à venir et c'est là que la plus grande mort due à ce poison aura lieu.

C'est le MAL ABSOLU.


Source: GodLike

Ainsi que...

Rien n'arrivera... sauf des chèques à "big pharma".

La filière pharmaceutique reçoit toujours plus d'argent pour laver, rincer et répéter, à plus grande échelle.

Cette boule de neige commence tout juste à dévaler la colline. Le modèle est perfectionné et financé pour que ce soit une meilleure reconstruction pour "big pharma"... pour toujours.

Tous les militaires, fonctionnaires et professionnels du monde ont été aspirés dans ce vortex lorsqu'ils ont consenti aux injections, ils étaient tous tellement terrifiés à l'idée de perdre leurs retraites, subventions, financement, etc. qu'ils ont cédé.

Tous ceux qui ont pris l'injection sont des idiot mous qui doivent maintenant alimenter ce cycle de répétitions de lavage, rinçage ou alors... tout perdre.

Des centaines de millions d'enfants reçoivent des injections avant la mi-décembre 2021 parce que leurs parents sont des lâches.

Il n'y a rien que vous puissiez faire jusqu'à ce que quelque chose rende les injections impopulaires.

Quand les injections deviennent impopulaires, croyez-moi, cela va continuer.

Quand c'est impopulaire, "big pharma" a déjà un plan pour ça.


Source: GodLike

Et cette importante observation...

C'est une question d'échelle.

Les structures 2D de l'hydroxyle de graphène dans sa vidéo sont des "lames" super minces de 0,1 nanomètre sur 50 nm qui sont solides, plates et ne se dégradent pas.

Pour fins de comparaison, un globule rouge mesure 7 000 nm de large.

Tout ce que l'hydroxyle de graphène de 0,1 nm sur 50 nm touche dans le corps humain, à l'exception des os, va être endommagé.

La vitesse des dommages dépendra de la vitesse de l'hydroxyle de graphène avant qu'il n'impacte les cellules.

Les artères peuvent avoir des vitesses sanguines de 19 cm/seconde, donc de longues coupures fines partout. Les veines transportent à 1,9 cm/seconde, donc plus d'effet de "mélangeur" à l'encontre des tissus-proches.

Dans un os, il peut s'y loger comme si vous jetiez un couteau sur une planche. Parfois il colle, parfois non. Si de l'hydroxyle de graphène est injecté dans les tissus mous, les chances qu'il touche un os sont minces.

L'hydroyle de graphène est comme un gamin avec des scalpels dans les mains, scotchés à ses chaussures, scotchés à ses bras, scotchés à son pantalon, courant dans les couloirs d'un lycée en coupant tout ce qu'il touche.

S'il est enfermé dans un placard (tissu musculaire), l'enfant va saccager cette pièce jusqu'à ce qu'il en sorte.

Si l'enfant a des patins à roulettes (athlètes) dans un couloir principal (vaisseaux sanguins), l'enfant va couper tout le monde et tout dans les couloirs.

Si l'enfant est dans le bureau du directeur de l'école (cerveau et système nerveux), les choses n'y fonctionneront pas correctement.

Si les gens essaient de sauter sur l'enfant (en référence aux globules blancs), l'enfant va aussi les poignarder.

Pensez aux mains d'Edward Cisorhands mais comme un authentique film d'horreur... à l'intérieur du corps des injectés.

Dans le même ordre d'idée...

L'injecté-covidiste connaîtra une mort lente par un millier de coupures causées par les nano-fléchettes de graphène et si la cabale en a besoin, ils peuvent activer ces nano-fléchettes pour provoquer des morts massives, instantanées.

La meilleure partie est qu'ils pourraient imputer les décès ainsi provoqués sur le dos d'une épidémie d'Ebola, par exemple car les symptômes sont les mêmes, où les victimes saignent de tous leurs orifices.

Regardez comment le graphène est contrôlé, à distance.


-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre