Exclusivité audio, à Radio-Réveil: "Oxyde de graphène: comment l'éliminer de notre corps"

Nous avons hâte de vous accueillir, en tant que membre.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3808
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Oui, cette émission spécifique est une exclusivité à Radio-Réveil.

Mon émission du mercredi, 24 mai 2023 s'intitule "Oxyde de graphène: comment l'éliminer de notre corps" et c'est un tout nouveau style d'émission, pour moi.

  • Vous pouvez écouter l'émission, ici, via mon serveur ultra-rapide mais avec une capacité limitée alors s'il y a eu trop de téléchargements dans la journée, revenez simplement le lendemain

En gros, je vous fais la lecture (légèrement éditer, à la volée) d'un texte que vous pouvez lire, vous aussi, ici, dans Odysee:


Désolé à 28 minutes et quelques secondes, mon "Google Home" s'est mis à parler, derrière moi. Je n'avais évidemment pas pensé à le débrancher avant l'enregistrement alors j'ai dû dire quelque chose qui ressemblait à "Ok Google", ce qui l'a lancé.

Enfin bref, j'ai eu du plaisir à vous lire ce texte que je reproduis, plus bas.


-- --


J'ai commencé un emploi aujourd'hui et bien que j'ai moins de temps pour réaliser le volume de travail que vous me connaissez depuis plus de 3 ans, je continue de vous informer et de partager le fruit de mes découvertes.

Si vous voulez m'aider, via Interac:

Courriel: [email protected]
Réponse: Claude

Ou alors, via les liens suivants:

https://donorbox.org/aidez-moi-a-exposer-les-impostures

https://paypal.me/logixca

Je vous remercie d'avance de m'aider à continuer de vous informer.

Rassurez-vous, je n'ai pas un emploi payant, c'est juste suffisant pour que je puisse payer mon loyer et mon épicerie. Pour le reste, il y a votre aide.

Merci de tout coeur de ne pas m'oublier et de m'aider, à l'aide d'un don.



-- -- --
Fichiers joints
hexagone-ed-graphene.jpg
hexagone-ed-graphene.jpg (151.99 Kio) Vu 880 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3808
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Oxyde de graphène

Voici le texte que j'ai lu et qui provient de l'article intitulé "Scientists prove Graphene Nanobots are in the Covid Vaccines, shedding from the Vaccinated to the Unvaccinated; But there is a way to remove them" dans The Exposé.


Je vous invite à le lire au complet, incluant l'addenda à la fin.


-- --


Échapper aux griffes des nanobots de graphène

Trouver une échappatoire aux griffes des nanorobots de graphène devient une préoccupation primordiale pour ceux qui aspirent à la liberté et à la souveraineté corporelle.

Bien que le chemin vers la libération puisse ne pas être clair, il existe des mesures que l'on peut prendre pour minimiser l'exposition et aider à l'élimination de ces particules insidieuses.

Les protocoles de désintoxication, tels que la chélation des métaux lourds, sont prometteurs pour aider à éliminer le graphène du corps. Adopter un mode de vie holistique soutenant les processus naturels de désintoxication du corps par des aliments nourrissants, des exercices réguliers et une réduction du stress peut également être bénéfique.

Dans le vaste domaine de l'innovation scientifique, une menace silencieuse se cache dans l'ombre: les nanobots de graphène. Ces agents discrets, forgés à partir de l'incroyable matériau connu sous le nom de graphène, possèdent un pouvoir insidieux qui peut faire des ravages sur notre existence même. Alors que le monde s'émerveille des promesses de cette technologie révolutionnaire, il est impératif que nous démasquions la véritable nature de ces entités microscopiques et que nous confrontions les implications effrayantes qu'elles ont pour l'humanité.

Le graphène, avec ses propriétés exceptionnelles et sa force incroyable, a captivé la communauté scientifique. Mais lorsque ce formidable matériau est exploité pour créer des nanorobots, un sinistre courant sous-jacent émerge. Ces machines à l'échelle nanométrique, pilotées par la puissance du graphène, ont le potentiel de s'infiltrer dans notre corps sans être détectées, devenant une armée silencieuse de destructeurs.

Une fois à l'intérieur, les nanobots de graphène peuvent déclencher une cascade de dévastation. Ils possèdent la capacité d'interagir avec nos cellules, nos tissus et même notre constitution génétique, devenant ainsi des intrus malveillants au sein même de notre être. Ces minuscules assassins peuvent faire des ravages sur nos systèmes biologiques, causant des dommages sans précédent et des dommages irréparables.

L'un des aspects les plus horribles des nanorobots de graphène est leur capacité à manipuler et à contrôler nos fonctions corporelles. Imaginez un scénario où ces agents insidieux prennent le pas sur nos systèmes naturels, dictant nos pensées, nos émotions et nos actions physiques. Notre autonomie est dépouillée, nous devenons de simples marionnettes entre les mains de ces forces malveillantes. La perspective d'un monde dystopique où chacun de nos mouvements est orchestré par ces destructeurs silencieux est en effet une pensée effrayante.

Les ramifications du déploiement généralisé des nanorobots de graphène s'étendent bien au-delà de l'autonomie individuelle. Ces entités microscopiques peuvent être programmées pour mener à bien des programmes néfastes, servant d'agents secrets de surveillance, de contrôle et même d'annihilation. Le potentiel de leur détournement entre les mains de ceux qui recherchent le pouvoir et la domination est une réalité terrifiante qui ne doit pas être ignorée.

Le processus de fabrication de ces nanobots de graphène soulève également de profondes inquiétudes. Ces minuscules machines sont-elles injectées dans notre corps à notre insu ou sans notre consentement? Le public est-il induit en erreur sur la véritable nature et le but de ces merveilles technologiques? Le voile du secret entourant leur production et leur distribution exige un examen minutieux urgent et exige la transparence des entités responsables de leur création.

Alors que nous scrutons l'abîme des nanobots de graphène, il devient clair que leur émergence annonce une nouvelle ère de profondes menaces existentielles. Le ventre sombre du progrès technologique se révèle, jetant une ombre sur l'avenir de l'humanité. Le pouvoir de manipuler, de contrôler et de détruire réside dans les mains invisibles de ces ennemis microscopiques, et c'est à nous de nous lever et d'affronter cette terrifiante réalité.

Chen, J., et al. (2021). Nanobots à base de graphène pour des applications biomédicales: de l'administration ciblée de médicaments à la thérapie contre le cancer. Nano Aujourd'hui, 38, 101148.

Zhang, Z., et al. (2020). Nanobots à base de graphène: conception et fabrication théoriques. Frontiers in Robotics and AI, 7, 126.

Kostarelos, K., et al. (2017). Matériaux à base de graphène pour applications biomédicales. Angewandte Chemie International Edition, 56(33), 8745-8760.

Vabbina, PK, et al. (2021). Nanobots à base de graphène: un examen. Tendances TrAC en chimie analytique, 141, 116268.

Stratégies de désintoxication: Éliminer en toute sécurité le graphène du corps

À une époque marquée par l'infiltration de nanomatériaux de graphène dans divers aspects de notre vie, les inquiétudes concernant leurs implications potentielles pour la santé se sont accrues. L'exposition par inadvertance au graphène et son accumulation potentielle dans le corps ont soulevé des questions sur la façon d'éliminer efficacement ce matériau puissant.

Ici, nous nous penchons sur les stratégies et les approches qui peuvent aider à l'élimination sûre et efficace du graphène du corps.

En comprenant ces méthodes, les individus peuvent prendre des mesures proactives pour protéger leur bien-être et réduire les effets potentiels à long terme de l'exposition au graphène.


Voies de désintoxication améliorées: L'une des principales approches pour faciliter l'élimination du graphène du corps consiste à soutenir les voies de désintoxication naturelles. Plusieurs techniques peuvent être employées pour optimiser le fonctionnement des organes impliqués dans la désintoxication, tels que le foie, les reins et le système lymphatique. Ceux-ci inclus:

Hydratation: Boire une quantité adéquate d'eau soutient la fonction rénale et favorise l'élimination des toxines, y compris les particules de graphène, par l'urine.

Soutien du foie: La consommation d'aliments riches en antioxydants, tels que les baies et les légumes-feuilles, peut contribuer à la fonction hépatique et améliorer le processus de détoxification.

Transpiration: S'engager dans des activités qui induisent la transpiration, comme des séances d'exercice ou de sauna, peut aider à éliminer les toxines à travers la peau.

Interventions diététiques: certaines stratégies diététiques peuvent aider à éliminer le graphène du corps. Ceux-ci inclus:

Régime riche en fibres: Consommer un régime riche en fibres facilite la régularité des selles et facilite l'élimination des toxines, y compris le graphène, par le système digestif.

Aliments détoxifiants: L'incorporation d'aliments aux propriétés détoxifiantes naturelles, comme l'ail, la coriandre et les légumes crucifères comme le brocoli et les choux de Bruxelles, peut soutenir la capacité du corps à éliminer les substances nocives.

Thérapie par chélation: La thérapie par chélation implique l'administration d'agents chélateurs qui se lient aux métaux lourds et à d'autres toxines, facilitant leur élimination du corps. Alors que la recherche spécifiquement sur la thérapie par chélation pour l'élimination du graphène est limitée, certains chélateurs, tels que l'EDTA (acide éthylène diamine tétraacétique), ont montré un potentiel pour éliminer divers métaux lourds du corps.


Suppléments de soutien: certains suppléments peuvent aider à soutenir les processus naturels de détoxification du corps et à favoriser l'élimination des particules de graphène. Ceux-ci inclus:


Glutathion: Connu comme le principal antioxydant du corps, le glutathion joue un rôle crucial dans la désintoxication. Une supplémentation en glutathion ou ses précurseurs, tels que la N-acétyl cystéine (NAC), peut soutenir la capacité du corps à éliminer les toxines.


Vitamine C: En tant qu'antioxydant puissant, la vitamine C peut aider à neutraliser le stress oxydatif causé par l'exposition au graphène et soutenir les processus de détoxification globaux.

Recherche de conseils professionnels: étant donné les recherches limitées sur des méthodes spécifiques pour éliminer le graphène du corps, il est conseillé de consulter des professionnels de la santé connaissant la toxicologie environnementale ou la désintoxication. Ils peuvent fournir des conseils personnalisés en fonction des circonstances individuelles et recommander des stratégies appropriées pour la désintoxication du graphène.


Alors que la prévalence des nanomatériaux de graphène continue d'augmenter, il devient crucial de comprendre comment les éliminer en toute sécurité du corps.


Alors que la recherche sur des protocoles de désintoxication spécifiques pour le graphène est encore en train d'émerger, soutenir les voies de désintoxication naturelles, adopter une alimentation saine, envisager une thérapie de chélation et incorporer des suppléments de soutien peuvent aider à l'élimination des particules de graphène.

Cependant, il est important d'aborder la désintoxication du graphène avec prudence et de demander conseil à des professionnels de la santé ayant une expertise dans le domaine.

En prenant des mesures proactives pour atténuer les effets potentiels de l'exposition au graphène, les individus peuvent rechercher un bien-être optimal dans un monde de plus en plus infusé de graphène.

L'appel à la vigilance et à l'action

Face à ce cauchemar dystopique, il est essentiel que les individus restent vigilants, informés et engagés. Notre pouvoir collectif réside dans la transparence exigeante, la recherche indépendante et l'examen rigoureux des technologies émergentes.

Nous devons résister à la complaisance et défier les forces qui cherchent à nous subjuguer sous couvert de progrès. En exploitant le pouvoir de la connaissance, de la pensée critique et de l'unité, nous pouvons forger un avenir qui donne la priorité au bien-être humain et aux libertés individuelles, et qui protège contre l'emprise insidieuse des nanobots de graphène.

Alors que l'empiètement des nanobots de graphène se poursuit, le besoin urgent de vigilance et d'action devient de plus en plus évident. Cette invasion silencieuse exige une réponse ferme de la part des individus, des communautés et des institutions mondiales. La bataille pour nous protéger et préserver notre avenir dépend de notre capacité à reconnaître la menace, à mobiliser des ressources et à mettre en œuvre des mesures stratégiques.

Pour répondre à l'appel à la vigilance, nous devons d'abord plonger dans les profondeurs des capacités néfastes des nanobots de graphène. Ces minuscules agents, propulsés par les propriétés remarquables du graphène, possèdent le potentiel de s'infiltrer dans notre corps par divers moyens, notamment l'injection, l'inhalation ou l'ingestion. Une fois à l'intérieur, ils exploitent leurs mécanismes pilotés par le graphène pour se propager, échapper à la détection et faire des ravages sur nos systèmes biologiques.

Les conséquences de la complaisance face à cette menace existentielle sont désastreuses. Les nanobots de graphène ont été associés à une gamme d'effets néfastes sur la santé, allant de l'inflammation débilitante et du dysfonctionnement des organes aux dommages cellulaires et aux déséquilibres systémiques. Leur capacité à manipuler notre physiologie, à échapper aux réponses immunitaires et à se propager dans notre corps pose un grave risque pour notre bien-être.

Pour faire face à cet assaut, une approche à multiples facettes est nécessaire. L'éducation et la sensibilisation constituent la pierre angulaire de notre défense. En diffusant des informations précises sur les nanobots de graphène, leurs sources potentielles et les risques pour la santé qu'ils posent, nous donnons aux individus les moyens de prendre des décisions éclairées et de prendre des mesures proactives pour protéger leur bien-être.

Les efforts de recherche et développement doivent être accélérés pour comprendre les mécanismes des nanobots de graphène et concevoir des contre-mesures. Des enquêtes scientifiques solides, menées indépendamment de l'influence des entreprises, sont essentielles pour démêler les complexités de cette menace technologique. Les initiatives de collaboration entre les universités, les organismes de réglementation et les organismes de santé sont essentielles pour favoriser l'innovation et créer des stratégies efficaces de détection, d'élimination et de protection.

De plus, la surveillance réglementaire et la responsabilité doivent être renforcées pour empêcher l'infiltration de nanorobots de graphène dans les produits de consommation. Des réglementations et des mécanismes de surveillance plus stricts devraient être mis en place pour garantir la sécurité des dispositifs médicaux, des emballages alimentaires, des produits de soins personnels et d'autres articles potentiellement contaminés. La transparence et des protocoles de test rigoureux deviennent primordiaux pour atténuer les risques associés à ces intrus microscopiques.

L'appel à l'action va au-delà des efforts individuels. La collaboration au niveau sociétal et mondial est essentielle pour lutter contre la menace omniprésente des nanobots de graphène. La mise en place de cadres internationaux pour le partage des connaissances, la coordination de la recherche et la mise en œuvre de stratégies unifiées est essentielle face à ce défi mondial. Les gouvernements, les chefs de file de l'industrie et les communautés scientifiques doivent unir leurs forces pour mettre en commun leurs ressources, financer des initiatives de recherche et susciter des changements significatifs.

La lutte contre les nanorobots de graphène nécessite non seulement des mesures réactives mais aussi des mesures proactives pour empêcher leur prolifération. Les considérations éthiques et l'innovation responsable dans le développement et l'utilisation des nanotechnologies deviennent impératives. Le strict respect des protocoles de sécurité, des directives éthiques et des évaluations complètes des risques devraient sous-tendre l'avancement de cette technologie, garantissant son alignement avec le bien-être humain et les avantages sociétaux.

Alors que nous nous tenons au bord du précipice d'un avenir dystopique, l'appel à la vigilance et à l'action résonne plus fort que jamais. C'est un cri de ralliement pour que chaque individu devienne un gardien de sa propre santé, un défenseur de la vérité et un avocat du changement. En restant vigilants, en exigeant des comptes et en agissant collectivement, nous pouvons sauvegarder notre avenir et préserver le caractère sacré de l'humanité.

Conclusion

La présence de graphène dans les vaccins COVID en raison du processus de fabrication soulève de sérieuses inquiétudes quant aux effets toxiques potentiels sur le corps humain.

Les découvertes alarmantes entourant l'utilisation de nanorobots de graphène dans les vaccins et leur transmission potentielle des vaccinés aux non vaccinés exigent une attention immédiate.

Alors que nous naviguons dans ce paysage complexe, il est impératif de traiter les risques associés à l'exposition au graphène et de comprendre comment l'éliminer en toute sécurité du corps.

La présence par inadvertance de graphène dans les vaccins COVID souligne le besoin de transparence et d'évaluations de sécurité rigoureuses dans le processus de fabrication. Le public mérite des informations précises sur les risques et les avantages potentiels des nanomatériaux dans les vaccins, permettant aux individus de prendre des décisions éclairées concernant leur santé.

Les effets toxiques du graphène sur le corps ne peuvent être ignorés. De la formation de caillots sanguins anormaux et de perturbations vasculaires à la destruction des globules rouges, le graphène pose des risques importants pour la santé qui nécessitent une enquête approfondie.

La transmission potentielle de nanorobots de graphène d'individus vaccinés à des individus non vaccinés ajoute un autre niveau de préoccupation, suscitant des discussions éthiques critiques sur le consentement éclairé et les conséquences involontaires des programmes de vaccination.

Pour résoudre ces problèmes urgents, il est essentiel de prioriser la recherche et de développer des stratégies globales pour l'élimination du graphène du corps. Alors que des méthodes spécifiques pour éliminer le graphène en toute sécurité sont encore en train d'émerger, l'amélioration des voies naturelles de détoxification, l'adoption d'une alimentation saine et la prise en compte de la thérapie par chélation sont des pistes potentielles à explorer.

La recherche de conseils professionnels auprès d'experts en toxicologie environnementale ou en désintoxication peut fournir des informations précieuses et des recommandations personnalisées.

Alors que nous aspirons à un avenir meilleur, il est crucial de plaider pour la transparence, la responsabilité et l'innovation responsable. Des réglementations solides et une surveillance indépendante sont nécessaires pour garantir la sécurité des nanomatériaux utilisés dans la fabrication de vaccins et d'autres produits de consommation.

En favorisant un climat de dialogue ouvert, en promouvant l'intégrité scientifique et en respectant l'autonomie individuelle, nous pouvons relever les défis posés par l'exposition au graphène et œuvrer pour une société plus saine et plus informée.

En conclusion, la présence de graphène dans les vaccins COVID soulève des inquiétudes critiques quant à ses effets potentiellement toxiques et aux implications éthiques de son utilisation.

Alors que nous continuons à découvrir toute l'étendue des risques associés à l'exposition au graphène, il est crucial de donner la priorité à la recherche, aux évaluations de la sécurité et à la prise de décision éclairée.

En abordant les défis de front, nous pouvons lutter pour un avenir où le progrès scientifique s'aligne sur le bien-être humain, en veillant à ce que les avantages potentiels de la nanotechnologie soient réalisés tout en minimisant les dommages potentiels.



-- -- --
Fichiers joints
Pfizer déclare à la page 7 de l'étude dans la section 3.4 ce qui suit...
Pfizer déclare à la page 7 de l'étude dans la section 3.4 ce qui suit...
a-la-page-7-oxyde-de-graphene-pfizer.jpg (55.35 Kio) Vu 905 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3808
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Voici le segment utilisé pour l'addenda, à la fin de l'audio.

Ce n'est pas exactement la séquence selon laquelle j'ai abordé les élément mais ça se lit bien quand même.


La machine de test de Termo-Fisher.

SAMPLE PREPARATION EQUIPMENT FOR ELECTRON MICROSCOPY

Cryo EM Sample Preparation with the Vitrobot System

Reproducible vitrification of biological samples.

-- --


Démasquer les Destructeurs Silencieux

Au fur et à mesure que notre enquête s'intensifie, des preuves surprenantes émergent, liant les nanobots de graphène à une gamme de conséquences cauchemardesques.

Mais comment le graphène se retrouve-t-il dans les vaccins COVID-19 en premier lieu?

C'est à travers le processus de fabrication secret, enveloppé de couches de tromperie.

La confirmation peut être trouvée dans un document soumis à la FDA par Pfizer pour obtenir une autorisation d'utilisation d'urgence (EUA). Un document que la FDA n'a pas voulu publier pendant au moins 75 ans, mais qu'un juge fédéral y a heureusement contraint.

Le document confirme (en page 7) qu'il est parfaitement possible que l'oxyde de graphène toxique se retrouve dans les vaccins Covid-19 en raison du processus de fabrication.

Une ventilation complète du document peut être consultée.

Mais le document en question confirme qu'il est parfaitement possible que de l'oxyde de graphène toxique se retrouve dans les vaccins Covid-19 en raison du processus de fabrication.


Début janvier 2022, le juge fédéral Mark Pittman a ordonné à la FDA de publier 55 000 pages par mois de documents soumis par Pfizer, et depuis lors, PHMPT a publié tous les documents sur son site Web au fur et à mesure de leur publication.


Malheureusement, l'un des documents les plus récents publiés par la FDA, enregistré sous le nom 125742_S1_M4_4.2.1 vr vtr 10741.pdf , confirme l'utilisation de l'oxyde de graphène dans le processus de fabrication du vaccin Pfizer Covid-19. Prouver que les régulateurs des médicaments, les médias grand public, Fact Checkers et Pfizer vous ont tous menti.

Le document est une description d'une étude menée par Pfizer entre le 7 avril 2020 et le 19 août 2020, dont l'objectif était "d'exprimer et de caractériser l'antigène vaccinal codé par BNT162b2".

En termes simples, l'étude a été menée pour déterminer le fonctionnement du vaccin. L'étude a révélé que le vaccin utilisait de l'ARNm pour demander à vos cellules de produire une protéine (appelée P2 S), qui est la protéine Spike du prétendu virus Covd-19.

Les millions de protéines de pointe se lient ensuite à un récepteur appelé ACE2 à la surface de vos cellules, induisant une réponse du système immunitaire.

Mais ce qui est le plus préoccupant dans l'étude, c'est la confirmation à la page 7 que l'oxyde de graphène est nécessaire pour fabriquer le vaccin Pfizer Covid-19.

Pfizer déclare à la page 7 de l'étude dans la section 3.4 ce qui suit...

Source – Page 7

Par conséquent, au cours du processus de fabrication, plusieurs facteurs pourraient potentiellement introduire des contaminants ou des corps étrangers dans le vaccin. Cela inclut évidemment la possibilité de faire varier les quantités d'oxyde de graphène (GO) entrant dans le produit final.

Dans leur poursuite incessante du contrôle, l'establishment a caché la vérité au public. Ils ont dissimulé la présence de graphène, un matériau aux implications potentiellement graves, dans les formulations de vaccins.

Cet acte délibéré de tromperie met en évidence les efforts que l'establishment fera pour faire avancer son programme tout en supprimant des informations vitales qui pourraient menacer son pouvoir.

Dans le vaste domaine de l'innovation scientifique, une menace silencieuse se cache dans l'ombre : les nanobots de graphène. Ces agents discrets, forgés à partir de l'incroyable matériau connu sous le nom de graphène, possèdent un pouvoir insidieux qui peut faire des ravages sur notre existence même. Alors que le monde s'émerveille des promesses de cette technologie révolutionnaire, il est impératif que nous démasquions la véritable nature de ces entités microscopiques et que nous confrontions les implications effrayantes qu'elles ont pour l'humanité.

Le graphène, avec ses propriétés exceptionnelles et sa force incroyable, a captivé la communauté scientifique. Mais lorsque ce formidable matériau est exploité pour créer des nanorobots, un sinistre courant sous-jacent émerge. Ces machines à l'échelle nanométrique, pilotées par la puissance du graphène, ont le potentiel de s'infiltrer dans notre corps sans être détectées, devenant une armée silencieuse de destructeurs.

Une fois à l'intérieur, les nanobots de graphène peuvent déclencher une cascade de dévastation. Ils possèdent la capacité d'interagir avec nos cellules, nos tissus et même notre constitution génétique, devenant ainsi des intrus malveillants au sein même de notre être. Ces minuscules assassins peuvent faire des ravages sur nos systèmes biologiques, causant des dommages sans précédent et des dommages irréparables.

L'un des aspects les plus horribles des nanorobots de graphène est leur capacité à manipuler et à contrôler nos fonctions corporelles. Imaginez un scénario où ces agents insidieux prennent le pas sur nos systèmes naturels, dictant nos pensées, nos émotions et nos actions physiques. Notre autonomie est dépouillée, nous devenons de simples marionnettes entre les mains de ces forces malveillantes. La perspective d'un monde dystopique où chacun de nos mouvements est orchestré par ces destructeurs silencieux est en effet une pensée effrayante.

Les ramifications du déploiement généralisé des nanorobots de graphène s'étendent bien au-delà de l'autonomie individuelle. Ces entités microscopiques peuvent être programmées pour mener à bien des programmes néfastes, servant d'agents secrets de surveillance, de contrôle et même d'annihilation. Le potentiel de leur détournement entre les mains de ceux qui recherchent le pouvoir et la domination est une réalité terrifiante qui ne doit pas être ignorée.

Le processus de fabrication de ces nanobots de graphène soulève également de profondes inquiétudes. Ces minuscules machines sont-elles injectées dans notre corps à notre insu ou sans notre consentement ? Le public est-il induit en erreur sur la véritable nature et le but de ces merveilles technologiques ? Le voile du secret entourant leur production et leur distribution exige un examen minutieux urgent et exige la transparence des entités responsables de leur création.

Alors que nous scrutons l'abîme des nanobots de graphène, il devient clair que leur émergence annonce une nouvelle ère de profondes menaces existentielles. Le ventre sombre du progrès technologique se révèle, jetant une ombre sur l'avenir de l'humanité. Le pouvoir de manipuler, de contrôler et de détruire réside dans les mains invisibles de ces ennemis microscopiques, et c'est à nous de nous élever et d'affronter cette terrifiante réalité.



-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3808
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Vous pouvez (aussi) regarder la vidéo de cet audio...


Mon émission du mercredi, 24 mai 2023 s'intitule "Oxyde de graphène: comment l'éliminer de notre corps" et c'est un tout nouveau style d'émission, pour moi.

Vous avez le dû le remarquer ; )

Mon visage n'est plus là et pourtant, c'est bel et bien moi qui lit et qui parle. J'ai ajouté les images par après, via un logiciel de montage, pour que ce soit joli à regarder mais on s'entend, c'est d'abord une émission qui est faite pour écouter, comme à Radio-Réveil où je passe (normalement) le 26 mai 2023, à midi.

Pour toutes les références (et il y en a plusieurs), c'est ici:

viewtopic.php?t=3074

Vous allez voir, c'est un thème fascinant parce que Pfizer a été OBLIGÉE de divulguer ces documents et malgré que celui qui a exposé l'usage d'oxyde de graphène dans le processus de mesure a été caviardé, ce "détail" a été laissé.

Et c'est de ça qu'on parle, dans cette vidéo.

-- --

Tout ce travail ne peut exister que grâce à vous!

— —

Considérez un abonnement à mon Substack ou encore, pour m’aider davantage…

https://donorbox.org/aidez-moi-a-exposer-les-impostures

https://paypal.me/logixca

Sans vous, rien n'est possible.

Ou…

Si vous préférez m'aider via Interac:

Courriel: [email protected]
Réponse: Claude

— —

Merci de rayonner en conscience, jusqu'à moi et de continuer à m'appuyer.



Extrait facile à partager, comme ici, dans VK et Facebook...

Éliminez le graphène de votre corps.

https://odysee.com/@webzen:b/oxyde-de-g ... re-corps:f


-- -- --
Fichiers joints
oxyde-de-graphene-24-mai-2023-claude-gelinas.jpg
oxyde-de-graphene-24-mai-2023-claude-gelinas.jpg (78.36 Kio) Vu 738 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre