Les poisons versus la nature bienveillante

Nous avons hâte de vous accueillir, en tant que membre.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3910
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Vous pouvez, vous aussi, consulter la "Loi réglementant certaines drogues et autres substances (L.C. 1996, ch. 19)", à l'Annexe 1.

J'aimerais attirer votre attention, dans un premier temps, sur le nombre de variants de la plante de pavot qui, au fond est une plante naturelle qui devrait être nommée en tant que "Substances visées par la définition de produit de santé naturel" à l'Annexe 1 du "Règlement sur les produits de santé naturels (DORS/2003-196)".

En fait, le pavot l'est dans l'Article 1 qui comprend toute "Plante ou matière végétale, algue, bactérie, champignon ou matière animale autre qu’une matière provenant de l’humain" mais le Site Web de la législation (Justice) du Canada place cette plante dans la catégorie des drogues.

En tant que "matière première" de nombreuses drogues, certes mais le pavot, à mon sens, devrait être exploré pour ses propriétés sans devoir classer cette formidable plante dans une loi sur les drogues dont les règles font en sorte que seuls les oligarques de la pharmaceutique peuvent vraiment en profiter, commercialement et uniquement pour des "traitements" et non pour des objectifs authentiques de guérison.

1. Pavot à opium (Papaver somniferum), ainsi que ses préparations, dérivés, alcaloïdes et sels, notamment :

(1) opium

(2) codéine (méthylmorphine)

(3) morphine (didéhydro–7,8 époxy–4,5 méthyl–17 morphinanediol–3,6)

(4) thébaïne (paramorphine)

les sels, les dérivés et les sels des dérivés des substances visées aux paragraphes (1) à (4),, notamment :

(5) acétorphine (acétylétorphine)

(6) acétyldihydrocodéine (époxy–4,5 acétoxy–6 méthoxy–3 méthyl–17 morphinane)

(7) benzylmorphine (didéhydro–7,8 époxy–4,5 hydroxy–6 méthyl–17 (phénylméthoxy)–3 morphinane)

(8) codoxime (O–(carboxyméthyl) oxime de dihydrocodéinone)

(9) désomorphine (dihydrodésoxymorphine)

(10) diacétylmorphine (héroïne)

(11) dihydrocodéine (époxy–4,5 hydroxy–6 méthoxy–3 méthyl–17 morphinane)

(12) dihydromorphine (époxy–4,5 méthyl–17 morphinanediol–3,6)

(13) éthylmorphine (didéhydro–7,8 époxy–4,5 éthoxy–3 hydroxy–6 méthyl–17 morphinane)

(14) étorphine ([(hydroxy–1 méthyl–1 butyl)–7α endoétheno–6,14 tétrahydro–oripavine])

(15) hydrocodone (dihydrocodéinone)

(16) hydromorphinol (hydroxy–14 dihydromorphine)

(17) hydromorphone (dihydromorphinone)

(18) méthyldésorphine (méthyl–6 delta–6 désoxymorphine)

(19) méthyldihydromorphine (méthyl–6 dihydromorphine)

(20) métopon (méthyl–5 dihydromorphinone)

(21) N–oxymorphine (oxyde de morphine)

(22) myrophine (ester myristyque de la benzylmorphine)

(23) nalorphine (N–allylnormorphine)

(24) nicocodéine (nicotinyl–6 codéine)

(25) nicomorphine (dinicotinyl–3,6 morphine)

(26) norcodéine (N–desméthylcodéine)

(27) normorphine (desméthylmorphine)

(28) oxycodone (hydroxy–14 dihydrocodéinone)

(29) oxymorphone (hydroxy–14 dihydromorphinone)

(30) pholcodine ([morpholinyl–4)–2 éthyl]–3 morphine)

(31) thébacone (acétyldihydrocodéinone)

mais non compris :

(32) apomorphine (tétrahydro-5,6,6a,7 méthyl-6 4H-dibenzo[de,g]quinoline diol-10,11) et ses sels

(33) cyprénorphine (N-(cyclopropylméthyl) tétrahydro-6,7,8,14 (hydroxy-1 méthyl-1 éthyl)-7α endo-6,14 éthénonororipavine) et ses sels

(34) nalméfène ((cyclopropylméthyl)-17 époxy-4,5α méthylènemorphinan-6 diol-3,14) et ses sels

(34.1) naloxone (époxy-4,5α dihydroxy-3,14 (propényl-2)-17 morphinanone-6) et ses sels

(34.2) naltrexone ((cyclopropylméthyl)-17 époxy-4,5α dihydroxy-3,14 morphinanone-6) et ses sels

(34.3) méthylnaltrexone ((cyclopropylméthyl)-17 époxy-4,5α dihydroxy-3,14-méthyl-17-oxomorphinanium-6) et ses sels

(34.4) naloxégol (époxy-4,5α-(heptaoxadocos-3,6,9,12,15,18,21-yloxy-1)-6-(propényl-2)-17-morphinane-diol-3,14) et ses sels

(35) narcotine (diméthoxy-6,7 (tétrahydro-5,6,7,8 méthoxy-4 méthyl-6 dioxolo-1,3[4,5-g]isoquinolinyl-5)-3 1(3H)-isobenzofuranone) et ses sels

(36) papavérine ([(diméthoxy-3,4 phényl) méthyl]-1 diméthoxy-6,7 isoquinoline) et ses sels

(37) graine de pavot

Je vous invite à lire la suite de cette liste afin de voir à quel point la nature se fait utiliser pour des fins commerciales presqu'exclusivement oligarchiques au lieu de servir aux peuples.

Cet exemple, parmi des milliers d'autres, a pour but de vous montrer à quel point le système actuel de contrôle sur les fruits de la nature est conçu pour nous faire stagner et non pour nous aider à transcender nos problématiques et défis.

D'ailleurs, dans le cas du pavot, on constate que toutes les drogues qui en sont dérivées sont des produits qui font le minimum pour l'humain via des règles inhumaines de brevets qui cachent au monde entier les vraies vertus de la nature pour ne nous livrer que de petits échantillons, brevetés, de ce que ces plantes nous offrent, tout naturellement et en abondance.



-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre