Les ventes de l’iPhone 12 d’Apple interdites en France

Destinées au grand-public qui n'est pas encore inscrit.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3589
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

13 septembre 2023


Les ventes de l’iPhone 12 d’Apple interdites en France après que Watchdog ait découvert des niveaux de radiation excessifs


Les régulateurs français ont ordonné à Apple d’arrêter toutes les ventes de son iPhone12 qui émettait trop de rayonnement électromagnétique.

L’ANFR, l’agence française qui réglemente les fréquences radio, a déclaré qu’après des tests, elle avait « ordonné à Apple de retirer l’iPhone 12 du marché français à partir du 12 septembre parce que le modèle dépassait la limite » d’absorption électromagnétique par le corps.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l’ANFR a également déclaré qu’Apple devait réparer ses combinés existants :

« En ce qui concerne les téléphones déjà vendus, Apple doit, dans les plus brefs délais, prendre des mesures correctives pour mettre les téléphones concernés en conformité... sinon, Apple devra les rappeler. »

Le secrétaire d’État français à l’économie numérique, Jean-Noël Barrot, a déclaré au journal Le Parisien dans une interview publiée mardi qu’une mise à jour logicielle serait suffisante pour résoudre les problèmes de rayonnement liés au téléphone que la société américaine vend depuis 2020.

« Apple devrait répondre dans les deux semaines », a-t-il déclaré, ajoutant: « S’ils ne le font pas, je suis prêt à ordonner un rappel de tous les iPhones 12 en circulation. La règle est la même pour tout le monde, y compris les géants du numérique. »

L’ANFR a déclaré que les laboratoires accrédités avaient trouvé une absorption d’énergie électromagnétique par le corps à 5,74 watts par kilogramme lors de tests simulant lorsque le téléphone était tenu dans la main ou gardé dans une poche.

La norme européenne est un débit d’absorption spécifique de 4,0 watts par kilogramme dans de tels tests.

L’ANFR a déclaré que ses agents vérifieraient que les modèles d’iPhone 12 n’étaient plus proposés à la vente en France, à partir de mercredi.

Contacté par l’AFP, Apple a insisté dans un communiqué sur le fait qu’il respectait les limites d’exposition et continuerait à dialoguer avec le régulateur français pour le démontrer.

L’Union européenne a fixé des limites de sécurité pour les valeurs DAS liées à l’exposition aux téléphones portables, ce qui pourrait augmenter le risque de certaines formes de cancer selon des études scientifiques.

L’organisme de surveillance français va maintenant transmettre ses conclusions aux régulateurs des autres États membres de l’UE.

« Concrètement, cette décision pourrait avoir un effet boule de neige », a déclaré Barrot.

Les régulateurs d’un certain nombre de pays imposent des limites à la quantité de rayonnement électromagnétique que les téléphones mobiles peuvent émettre pour prévenir les effets néfastes sur la santé.

L’Organisation mondiale de la santé indique sur son site Web qu’à la suite d’un grand nombre d’études, « aucun effet néfaste sur la santé n’a été établi comme étant causé par l’utilisation du téléphone portable ».

En 2020, la France a élargi la réglementation obligeant les détaillants à afficher la valeur de rayonnement des produits sur les emballages au-delà des téléphones mobiles, y compris les tablettes et autres appareils électroniques.

Les nouvelles en provenance de France sont arrivées le jour même où Apple a dévoilé sa nouvelle gamme d’iPhone 15, qui comprendra de meilleurs appareils photo, des processeurs plus rapides, un nouveau système de charge et une hausse de prix pour le modèle le plus chic.

Les ventes de l’iPhone 12 d’Apple interdites en France après que Watchdog ait découvert des niveaux de radiation excessifs

Vérification des faits

Les régulateurs français ont ordonné à Apple d’arrêter toutes les ventes de son iPhone12 qui émettait trop de rayonnement électromagnétique.

L’ANFR, l’agence française qui réglemente les fréquences radio, a déclaré qu’après des tests, elle avait « ordonné à Apple de retirer l’iPhone 12 du marché français à partir du 12 septembre parce que le modèle dépassait la limite » d’absorption électromagnétique par le corps.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l’ANFR a également déclaré qu’Apple devait réparer ses combinés existants :

« En ce qui concerne les téléphones déjà vendus, Apple doit, dans les plus brefs délais, prendre des mesures correctives pour mettre les téléphones concernés en conformité... sinon, Apple devra les rappeler. »

Le secrétaire d’État français à l’économie numérique, Jean-Noël Barrot, a déclaré au journal Le Parisien dans une interview publiée mardi qu’une mise à jour logicielle serait suffisante pour résoudre les problèmes de rayonnement liés au téléphone que la société américaine vend depuis 2020.

« Apple devrait répondre dans les deux semaines », a-t-il déclaré, ajoutant: « S’ils ne le font pas, je suis prêt à ordonner un rappel de tous les iPhones 12 en circulation. La règle est la même pour tout le monde, y compris les géants du numérique. »

L’ANFR a déclaré que les laboratoires accrédités avaient trouvé une absorption d’énergie électromagnétique par le corps à 5,74 watts par kilogramme lors de tests simulant lorsque le téléphone était tenu dans la main ou gardé dans une poche.

La norme européenne est un débit d’absorption spécifique de 4,0 watts par kilogramme dans de tels tests.

L’ANFR a déclaré que ses agents vérifieraient que les modèles d’iPhone 12 n’étaient plus proposés à la vente en France, à partir de mercredi.

Contacté par l’AFP, Apple a insisté dans un communiqué sur le fait qu’il respectait les limites d’exposition et continuerait à dialoguer avec le régulateur français pour le démontrer.

L’Union européenne a fixé des limites de sécurité pour les valeurs DAS liées à l’exposition aux téléphones portables, ce qui pourrait augmenter le risque de certaines formes de cancer selon des études scientifiques.

L’organisme de surveillance français va maintenant transmettre ses conclusions aux régulateurs des autres États membres de l’UE.

« Concrètement, cette décision pourrait avoir un effet boule de neige », a déclaré Barrot.

Les régulateurs d’un certain nombre de pays imposent des limites à la quantité de rayonnement électromagnétique que les téléphones mobiles peuvent émettre pour prévenir les effets néfastes sur la santé.

L’Organisation mondiale de la santé indique sur son site Web qu’à la suite d’un grand nombre d’études, « aucun effet néfaste sur la santé n’a été établi comme étant causé par l’utilisation du téléphone portable ».

En 2020, la France a élargi la réglementation obligeant les détaillants à afficher la valeur de rayonnement des produits sur les emballages au-delà des téléphones mobiles, y compris les tablettes et autres appareils électroniques.



Source: DailyMail / Chantal Baillet, dans VK



-- -- --
Fichiers joints
iphone-12.jpg
iphone-12.jpg (30.3 Kio) Vu 1365 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre