Le chemin difficile pour dénoncer les corrompus

Visibles par le grand-public qui n'est pas encore inscrit. Les messages sont effacés automatiquement après 120 jours. Un peu l'équivalent d'un immense chat de groupe, visible par tous, incluant les visiteurs.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Il est temps de mettre fin à ce compte.

Cela a été un chemin difficile pour lutter contre des entités corrompues dont je n’avais jamais soupçonné l’existence à ce point dans les couloirs du pouvoir. Et contre la propagande implacable qui semble avoir usurpé la plupart, sinon la totalité, du monde universitaire et de la médecine.

Ce récit est né parce que je savais qu’on nous avait menti en février 2020 sur l’origine du COVID et qu’avec l’aide d’autres, nous avons pu le prouver.

Depuis lors, il y a eu un bûcher de mensonges que nous avons dû défaire, tout en nous montrant ceux qui s’efforçaient de défendre les valeurs de la vraie science qui exigeaient la recherche de la vérité sur la politique et la corruption.

Le moment est venu de prendre sa retraite maintenant car deux choses se sont produites.

La première est que le public prend désormais conscience non seulement de ce qui est vrai, mais aussi de la manière de discerner ce qui est vrai et ce qui est faux. Je crois que c'était ma tâche et qu'une grande partie de ce travail a été accomplie.

La seconde est que les menaces à mon encontre émanant de groupes ayant des liens avérés avec des groupes de pression pharmaceutiques se sont intensifiées. Les personnes impliquées savent qui elles sont et tentent de justifier leur activité en créant une histoire d’épouvantail dirigée contre nous. Mais c'est tout. Lorsque la poussière retombe et que l'horrible décompte des morts sera enfin comptabilisé, les personnes qui seront les plus responsables seront celles qui ont utilisé leurs ressources illimitées (soutenues par des sociétés pharmaceutiques et des ministères corrompus avec des fonds et un pouvoir illimités) pour faire taire ceux d'entre nous dont le seul crime. était de mettre en lumière les dangers scientifiquement prouvés pour le public concernant les interventions qui pourraient - et ont effectivement - causé la mort et l'invalidité.

Ces groupes - principalement #shotsheard aux États-Unis et #muttoncrew au Royaume-Uni avec leurs groupies sur les réseaux sociaux, tous coordonnés via un point central - ne sont qu'une extension des mêmes groupes qui ont fait exactement les mêmes choses il y a 20 ans en matière de relations. au Vioxx (où 30 000 personnes sont mortes parce que les médecins et les scientifiques ont été menacés de se taire) et avant cela la thalidomide (où 20 000 enfants sont nés sans membres parce que les médecins et les scientifiques ont été menacés de se taire).

Nous nous en soucions, mais la majorité du public et le gouvernement ne semblent pas le faire. Aucune ressource n'est disponible pour nous et le gouvernement - en qui beaucoup d'entre vous ont fait confiance - n'a jamais offert de ressources ni de protection à des comptes comme le nôtre ou aux personnes qui les soutiennent. Au contraire, ils ont montré – aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Europe, au Canada et en Australie – qu’ils seront ceux qui nous feront taire. Dans certains cas, ils ont menacé de nous emprisonner.

Le public reste silencieux. La colère gronde, mais le gouvernement et les médias veilleront à ce que cette colère soit dirigée contre nous – ceux-là mêmes qui vous ont montré où la corruption et les malversations existent dans des établissements qui devraient être irréprochables. Je prédis qu’il n’y aura pas de manifestations publiques pour « protéger les lanceurs d’alerte médicaux » ou « ramener les Jikkyleaks ». Il n'y aura par exemple pas de protestation publique devant la Cour suprême de Victoria où
@realMarkHobart
se battra pour le droit du médecin à protéger le droit fondamental et global à l'autonomie corporelle des patients. Personne ne réclamera que les organisations intimidatrices affiliées à l’industrie pharmaceutique soient poursuivies pour ce qu’elles ont fait au cours des 20 dernières années. Personne n’a été emprisonné pour Vioxx – ou thalidomide – parce que le public ne l’exigeait pas.

Les médias ont joué le plus grand rôle. Ils ont universellement dénigré les gens en les qualifiant d'« antivaxxers » qui voulaient simplement conserver leurs droits humains tels que déclarés dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits de l'homme. Au lieu de cela, ils ont protégé ceux-là mêmes qui ont créé cette pandémie (et par extension les pandémies précédentes). Et plus important encore, ils n’ont pas réussi à donner la parole à ceux d’entre nous possédant une expertise scientifique et médicale qui ont tenté de soulever des inquiétudes et de plaider simplement en faveur du maintien du droit humain à l’autonomie corporelle.

Au lieu de cela, les médias ont donné une tribune à des personnalités comme David Gorski, Tony Fauci, Albert Bourla et Peter Daszak comme s’ils étaient des saints plutôt que le visage d’une mafia biomédicale mondiale. Leur groupe de soutien composé de serviteurs qui menacent les scientifiques et les non-scientifiques, parcourant leurs dossiers personnels et traquant leurs maisons, leurs enfants et leurs employeurs, sait qui ils sont. Moi aussi. Tout est archivé.

Le résultat de cette collusion entre l’industrie pharmaceutique, le gouvernement et les médias (avec des serviteurs agissant en leur nom pour une récompense dérisoire) a été des millions de morts sans la moindre idée de culpabilité. Ce n’est pas leur premier rodéo, mais cette fois, au lieu de 30 000 morts, c’était 6 millions et ce n’est pas fini. Et le grand public n’a jamais levé un sourcil pour critiquer les sociétés biomédicales et les entités gouvernementales et militaires responsables et agissant de concert.

Le résultat restera donc. 6 millions de morts et ça compte cette fois. La prochaine fois, ce sera probablement plus. Et si le public compte à nouveau sans réserve sur les médias pour le guider, cela ne s’arrêtera jamais. Il y a trop d’argent à gagner et trop de pouvoir à acquérir. Pourquoi les personnes impliquées s'arrêteraient-elles alors qu'il n'y a pas eu une seule protestation auprès d'un régulateur ou d'un gouvernement ou d'une institution universitaire, malgré le fait que des décès étaient connus et dissimulés sans aucune transparence de la part des agences gouvernementales - qui auraient dû désespérément libérer chaque document qu'ils possèdent pour prouver au peuple qu'ils étaient irréprochables.

La réduction de ce récit sous silence n’est que le symptôme d’une maladie si insidieuse qui ne peut rester sans traitement. Une seule personne – ou une souris – ne peut pas traiter cette maladie. J'ai purgé ma peine ici autant que possible et je dois maintenant consacrer du temps à d'autres voies, pour ce qu'elles valent.

Mais sans l’aide du public, nous ne pouvons rien faire de plus. L’apathie alimente la corruption et seul le grand public peut arrêter de l’alimenter.

À ceux qui ont soutenu ce compte, j'apprécie maintenant tout ce que vous avez fait et des milliers, voire des millions, le font déjà ou le feront avec le temps.

Pour l'instant, je vais me retirer. Je continuerai pour le moment à interagir avec les publications, réponses et DM existants des autres comptes. Mais il n’y aura plus de nouvelles publications, révélations ou #Gates sur cette plateforme jusqu’à ce que de véritables protections soient mises en place pour les lanceurs d’alerte.

Juste une mise en garde.. si les menaces dirigées contre moi ou mon entourage persistent ou refont surface, je n'aurai d'autre choix que de revenir.


Bonne nuit. À la grâce Dieu.


Et que le #mousearmy continue son combat pour la vérité et contre la corruption dans la science.


-- --


It's time to rest this account.

It has been a hard road fighting against corrupt entities that I never knew existed to such an extent in the halls of power. And against the relentless propaganda that has seemingly usurped most if not all of academia and medicine.

This account came about because I knew that we had been lied to in February 2020 about the origin of COVID and with the help of others we were able to prove it.

Since that time there has been a pyre of lies that we have had to unpick, whilst showing ourselves to be the ones that endeavoured to uphold the values of real science that required the pursuit of truth over politics and corruption.

The time is right to retire now because two things have happened.

The first is that the public is now becoming aware not only of what is true, but how to discern what is truth against that which is untrue. I believe that was my task and much of that work has been done.

The second is that the threats against me from groups with proven ties to pharma lobby groups have intensified. The people involved know who they are and they attempt to justify their activity by creating a bogeyman story directed at us. But that's all it is. When the dust settles and the horrendous death tally is finally counted, the people that will be most responsible are those that used their unlimited resources (supported by pharma corporations and corrupted government departments with unlimited funds and power) to silence those of us whose only crime was to highlight scientifically evidenced dangers to the public about interventions that could - and did - cause death and disability.

Those groups - mainly #shotsheard in the US and #muttoncrew in the UK with their groupies on social media, all coordinated through a central point - are merely an extension of the same groups that did exactly the same things 20 years ago in relation to Vioxx (where 30,000 people died because doctors and scientists were threatened into silence) and before that thalidomide (where 20,000 children were born without limbs because doctors and scientists were threatened into silence).

We care about this but the majority of the public and the government appear not to. There are no resources available to us and the government - who many of you trusted - have never offered any resources or protection to accounts such as ours or the people behind them. On the contrary they have shown - in the US, UK, Europe, Canada and Australia - that they will be the ones to silence us. In some cases they have threatened to imprison us.

The public remain quiet. Anger is brewing but the government and media will ensure that that anger is directed at us - the very people who showed you where corruption and malfeasance exist in establishments that should be above reproach. I predict that there will be no public protests to "protect medical whistleblowers" or "bring back Jikkyleaks". There will for instance be no public protest at the supreme court in Victoria where @realMarkHobart will be fighting for the right of a doctor to protect the fundamental and global right to bodily autonomy of patients. There will be no clamour for the pharma-affiliated bully organisations to be prosecuted for what they have done for the last 20 years. Nobody was jailed for Vioxx - or thalidomide - because the public did not demand that they were.

The media played the biggest part. They universally disparaged people as "antivaxxers" who merely wanted to retain their human rights as declared in the UN declaration on human rights. Instead they protected the very people who created this pandemic (and by extension previous pandemics). And more importantly they failed to give any voice to those of us with scientific and medical expertise who tried to raise concerns and advocate merely for the retention of the human right to bodily autonomy.

Instead, the media gave a platform to the likes of David Gorski, Tony Fauci, Albert Bourla and Peter Daszak as if they were saints instead of the face of a global biomedical mafia. Their support group of minions who threaten scientists and non-scientists, scouring their personal files and tracking their homes, children and employers know who they are. So do I. Everything is archived.

The result of this collusion between pharma, government and media (with minions acting on their behalf for a pittance in reward) was millions of deaths with not a sniff of culpability. This is not their first rodeo, but this time instead of 30,000 deaths it was 6 million and counting. And the general public never raised an eyebrow in criticism of the biomedical corporations and governmental and military entities responsible and acting in lockstep.

So the result will remain. 6 million deaths and counting this time. The next time will likely be more. And if the public again rely on the media without question to guide them through it will never stop. There is too much money to be made and power to be gained. Why would those involved stop when there was not a single protest at any regulator or any government or academic institution despite the fact that deaths were known to have occurred and been covered up with no transparency from government agencies - who should have been desperate to release every document they possess to prove to the people that they were above reproach.

The silencing of this account is just a symptom of a disease so insidious that cannot remain untreated. One person - or mouse - cannot treat this disease. I have served my time here as far as I possibly can and must now devote time to other avenues, for what they are worth.

But without the help of the public we cannot do any more. Apathy feeds corruption and only the public en masse can stop feeding it.

To those that have supported this account please now that I appreciate everything that you have done and many thousands, if not millions, either do already or will do so in time.

For now I will bow out. I will continue for the time being to interact with other accounts posts, replies and existing DMs. But there will be no more new posts, exposures or #Gates on this platform until real protections are put in place for whistleblowers.

Just one caveat.. if the threats directed at me or those around me persist or resurface, I will have no choice but to return.


Good night. God speed.


And may the #mousearmy continue its fight for truth and against corruption in science.



-- -- --
Fichiers joints
l-armee-des-souris.jpg
l-armee-des-souris.jpg (78.58 Kio) Vu 4076 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre