Les défibrillateurs dans les écoles du Québec

Visibles par le grand-public qui n'est pas encore inscrit. Les messages sont effacés automatiquement après 120 jours. Un peu l'équivalent d'un immense chat de groupe, visible par tous, incluant les visiteurs.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Le 4 juin 2024, Dany Dufour a publié ceci, dans Facebook...


Ce directeur d'école commente l'annonce des défibrillateurs dans les écoles. Il m'a donné l'autorisation de publier son témoignage à condition de ne pas dévoiler son nom.

Gageons que Diane Lamarre n'en parlera jamais au bulletin de 18h!

Bonjour M. Dufour. Je vous demande de garder mon commentaire anonyme (on a vu ce qui s'est passé avec Patrick Provost) mais je dois vous faire part d'une situation inquiétante concernant votre publication sur les défibrillateurs dans les écoles.

Je suis directeur à la [-------] depuis 14 ans.

Avant d'étre directeur, ly al enseigné les arts pendant 12 ans donc je suis dans cet établissement depuis 26 ans.

Avant le vaccin, je n'avais jamais été témoin de malaise cardiaque d'aucun élève depuis
1998. Depuis, nous en avons entre 5 et 10 par année. Au total, nous avons di appeler les paramédics plus de 40 fois depuis 2021 pour des malaises, toujours d'élèves qui avaient été vaccinés.

Quand le ministre de l'éducation veut installer des defibrillateurs dans toutes les écoles, je suis perplexe. Jai moi-même fait la demande en 2021 quand les malaises cardiaques ont commence et on me répondait que c'était une trop grande dépense pour le si petit risque que cela représentait.

Voici maintenant qu'ils vont en installer dans toutes les écoles.

Est-ce que cela veut dire que le risque de malaises n'est plus "petit"?

Pourquoi ne l'est-il plus?

Il y a matière à s'interroger.

Je vous remercie de ne pas dévoiler cette Information. Vous semblez être un homme de valeurs et je suis certain que je peux vous faire confiance mais je trouvais pertinent de vous faire part de ce témoignage,

Bien à vous.


-- -- --
Fichiers joints
message-1.jpg
message-1.jpg (65.54 Kio) Vu 315 fois
message-2.jpg
message-2.jpg (67.04 Kio) Vu 315 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

4 juin 2024


Des défibrillateurs seront installés dans toutes les écoles publiques du Québec


Le gouvernement du Québec va dépenser plus de 3 millions $ afin de doter d'un défibrillateur externe automatisé toutes les écoles publiques qui n'en possèdent pas déjà un.

Selon le gouvernement, cela signifie que 1558 défibrillateurs seront achetés et installés pour faire en sorte que chaque école primaire, école secondaire et centre de formation possède un tel appareil.

«Ces appareils peuvent sauver des vies», a rappelé le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, dans un communiqué.

«Puisque la sécurité des élèves et du personnel dans nos écoles est une priorité, il est important de doter tous nos établissements scolaires publics de défibrillateurs», a-t-il fait valoir.

Le gouvernement n'a pas fourni d'échéancier précis pour le déploiement des défibrillateurs, mais il souhaite que les dispositifs soient installés «rapidement au cours des prochains mois».

«L’argent a été octroyé aux centres de services scolaires dans les dernières semaines. Ils ont donc les montants nécessaires en ce moment afin de procéder à l’achat des défibrillateurs», a indiqué le cabinet du ministre Drainville par courriel.

D'après les plus récentes données, 93 % des écoles secondaires possèdent déjà au moins un défibrillateur, mais cette proportion chute à 51 % pour les écoles primaires et à 70 % pour les centres de formation professionnelle ainsi que les centres de formation générale des adultes.

L'annonce de mardi permettra de corriger le tir et de faire passer ce taux à 100 %.

Cette mesure donne suite à la campagne de longue date du docteur Paul Poirier, qui est cardiologue et professeur titulaire à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et qui milite depuis plusieurs années pour que toutes les écoles soient dotées d'un défibrillateur.

Un défibrillateur externe automatisé (DEA) est un petit appareil portatif qui permet d’analyser le rythme cardiaque d'une personne en détresse et de déclencher une décharge électrique afin de corriger toute activité électrique anormale du cœur.

Son avantage principal est sa capacité à analyser le rythme du cœur et à conseiller de déclencher un choc uniquement si nécessaire, de sorte que son utilisateur n'a pas besoin de prendre la décision lui-même.

«Si un rythme susceptible d’être corrigé par choc électrique n’est pas détecté, l’appareil déconseille le choc et recommande plutôt au dispensateur de soins de commencer la réanimation cardiorespiratoire (RCR) en attendant l’arrivée des services médicaux d’urgence», explique la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC dans un feuillet d'information.

«Lorsqu’un DEA et la RCR sont employés immédiatement, les chances de survie pour la personne victime d’un arrêt cardiaque subit sont nettement améliorées», ajoute-t-elle.

Questionné à savoir si l'annonce de mardi signifie que toutes les nouvelles écoles seront aussi dotées d'un défibrillateur à leur ouverture, le cabinet du ministre Drainville a répondu: «On souhaite, en effet, que toutes les écoles publiques du Québec aient un défibrillateur.»



Source: MSN / La Presse canadienne



-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre