Maxime Bernier et sa villa, dans le Sud

Visibles par le grand-public qui n'est pas encore inscrit. Les messages sont effacés automatiquement après 120 jours. Un peu l'équivalent d'un immense chat de groupe, visible par tous, incluant les visiteurs.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Le 17 juin 2024, Keane Bexte a publié ceci...

Je ne suis pas heureux de partager cette nouvelle. J'aurais souhaité que ce soit Jagmeet Singh que nous avons attrapé en train de construire une villa sur une île tropicale. J'aurais souhaité que ce soit Elizabeth May. Mais ce n'était pas le cas.

Ce week-end, j'ai appris que le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, avait acheté une propriété de luxe en bord de mer sur une île tropicale au nom de sa femme.

L'achat a été conclu juste avant qu'il n'annonce sa candidature pour « tenter de gagner » la récente élection partielle au Manitoba. En d'autres termes, il savait qu'il ne gagnerait pas, il a vu les sondages, mais il a utilisé cela comme une occasion de collecter des fonds avant de se concentrer sur la rénovation de sa villa insulaire.

[Éditeur: si c'est vrai et ça semble l'être, c'est décevant de voir Maxime Bernier agir de la sorte alors qu'il dit défendre les Canadiens mais au fond, à quoi s'attendait-on... c'est un ex-participant au Forum économique mondial (FEM) de Davos, lui aussi.]

Pendant cette élection, il a promis aux habitants qu'il avait l'intention de déménager dans cette circonscription rurale isolée avec sa femme, tout en sachant qu'ils venaient de dépenser plus de 1,1 million de dollars pour une villa à 3 000 kilomètres au sud, dans le golfe du Mexique.

Il a gardé cette acquisition secrète parce qu'il sait ce que cela donne comme image.

Je vais être honnête avec vous, j'étais membre du PPC, et je suis toujours en accord avec le programme et le message du parti. L'élite dirigeante du Canada est corrompue jusqu'à la moelle. L'immigration est trop élevée. La criminalité est ignorée.

J'ai pensé à quitter le pays de nombreuses fois, mais je refuse de battre en retraite et de laisser le pays se transformer en un enfer du tiers monde (ce qu'explique Keane Bexte).

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai été surpris de voir que Bernier ne se présentait pas personnellement à l'élection partielle de Toronto qui se déroule en ce moment. Je suppose que c'est parce que cela entre en conflit avec les améliorations qu'il a prévues pour le mur de soutènement et le quai à l'arrière de sa villa.

Les documents que j'ai obtenus du comté de Lee montrent que la construction a commencé il y a seulement 10 jours pour s'assurer que sa famille conserve l'accès nautique au golfe du Mexique (le Canada peut attendre).

Nous avons tous les documents originaux, actes de propriété et demandes de permis pour votre examen ici.

Certaines personnes seront mécontentes que nous ayons publié cela. Je comprends leur déception.

Si cela avait été Pierre Poilievre, Justin Trudeau, Jagmeet Singh, Danielle Smith, Doug Ford, Elizabeth May ou tout autre politicien supposément dévoué au Canada, nous aurions publié exactement la même histoire.

C'est notre obligation.

Autrement dit, Maxime Bernier se la coule douce dans le Sud alors qu'ici, le pays peine à affronter l'inflation.

Ainsi, le chef du Parti populaire du Canada a son "Plan B", déjà préparé.

Son luxueux refuge mondialiste l'attend et après sa (très probable) défaite aux élections fédérales de 2025, il ira compter ses millions de dollars en dons dans sa résidence, dans le Sud, avec ses autres amis riches. Et probablement mondialistes.


Références supplémentaires à propos de ce scandale:


Et le compte de taxes de la propriété de Catherine Letarte, dans Lee County, est ici.


Il semble que Maxime Bernier n'ait pas daigné répondre à cet article de "The Counter Signal" alors on peut imaginer qu'il s'attend à ce que ses partisans fassent abstraction de cette colossale transaction, à l'étranger... au moment-même où il collecte des fonds, au Canada, en disant faire pitié et avoir BESOIN de dons!



-- -- --
Fichiers joints
Source: https://lee.county-taxes.com/public/real_estate/parcels/20-46-23-T4-00002.0540/bills?parcel=babead4e-9543-11ec-9a42-d21e44674b58
Source: https://lee.county-taxes.com/public/real_estate/parcels/20-46-23-T4-00002.0540/bills?parcel=babead4e-9543-11ec-9a42-d21e44674b58
le-compte-de-taxes-de-catherine-letarte-dans-lee-county.jpg (22.49 Kio) Vu 384 fois
L’acte de propriété de la villa, obtenu par The Counter Signal
L’acte de propriété de la villa, obtenu par The Counter Signal
l-acte-de-propriete-de-la-femme-de-maxime-bernier.jpg (30.95 Kio) Vu 629 fois
Maxime Bernier se construit une villa au bord de l’eau sur une île tropicale
Maxime Bernier se construit une villa au bord de l’eau sur une île tropicale
maxime-bernier-sera-bientot-de-retour-il-est-en-train-de-se-batir-une-villa.jpg (77.68 Kio) Vu 629 fois
Un pont au-dessus de l'océan bleu-cristal qui relie le continent à l’île Sanibel, menant à la propriété de l’île de Maxime Bernier (avec l’aimable autorisation de Joseph Thomas)
Un pont au-dessus de l'océan bleu-cristal qui relie le continent à l’île Sanibel, menant à la propriété de l’île de Maxime Bernier (avec l’aimable autorisation de Joseph Thomas)
le-pont-qui-relie-l-ile-de-maxime-bernier.jpg (76.82 Kio) Vu 629 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Le 17 juin 2024, Keane Bexte a publié qu'il avait appris que le chef du PPC, Maxime Bernier, avait acheté une propriété de luxe en bord de mer sur l'île tropicale de Sanibel, en Floride, au nom de sa femme.

viewtopic.php?t=3839

Pendant qu'il demande des dons, pour son parti.



Source: Ma publication, dans VK, Twitter et Facebook



Mon addendum que je n'ai pas publié, ailleurs:

Certains disent que ce n'est rien mais imaginez si c'était Trudeau, Poilièvre, Singh ou Blanchette qui avaient fait la même chose. Est-ce qu'on en ferait mention? Probablement, pas vrai?

Alors voilà, Bernier fera tout ce qu'il veut avec sa fortune, ça le regarde et on lui souhaite de longue années de bonheur à se ravir dans le gros luxe, en Floride, avec sa femme.

Tant mieux pour lui, il aura quelque chose et il sera heureux.

Mais...

Il y a de nombreux partisans du PPC qui se donnent avec passion pour faire avancer le parti et pour faire sonner la caisse avec des dons.

Là, on apprend que Maxime Bernier, de tous les endroits de rêve où il aurait pu vivre, au Canada, a choisi la Floride. Disons que ça envoie un drôle de message.

Et il est impossible d'ignorer toutes les misères que doivent affronter des millions de Canadiens en raison de l'inflation et des assauts mondialistes contre les nôtres et Maxime Bernier, pendant que les gagne-petits se privent pour lui envoyer des dons, prépare ses prochaines escapades sur une île connue pour son exclusivité et son luxe, en Floride.

Comme on dit, tant mieux pour lui.

Genre, super-tant mieux, avec des guirlandes et des confettis.

Yééé...

Tout le monde dans le Sud dans son île-de-luxe.

Il sera ultra-confo, qu'importe ce qui arrive aux Canadiens qui ont financé et qui financent encore son parti politique.

Mais pour lui, le plus important, c'est le peuple Canadien.

Ok.

Zéro manque de cohérence.

C'est parfaitement logique et désirable.

Right?

Right?

Anyone?

Et mon commentaire, dans Facebook...

J'ai hésité à en parler parce que je ne veux pas nuire à l'idée que plusieurs se font du PPC de Maxime Bernier, en tant qu'alternative immensément plus viable que les autres partis.

Et c'est vrai que le programme du PPC est objectivement meilleur que celui des autres partis. De loin.

Mais...

Ça me semble important de le mentionner parce que si c'était un autre politicien qui aurait agi ainsi, on en parlerait, aussi.

Ma réponse à un commentaire, dans Facebook...

Linda Hébert je souhaite à tous les politicien d'être riches au point de pouvoir décider librement, dans le meilleur intérêt commun, en faveur du peuple.

Ceci dit, il y a un contraste qui apparait quand un politicien dit défendre la veuve et l'orphelin (dans ce cas-ci, le Canadien durement touché par les hausse inflationnistes) et qui, via sa femme, se paie un luxe hors-de-portée d'au moins 95% de ceux pour qui il dit parler.

On avait eu le même genre de malaise quand le public a appris que Pauline Marois vendait un château de quelques 7 millions de dollars à l'Île-Bizard. Et tant d'autres richesses de Pauline Marois et de Claude Blanchet, son mari. Elle disait comprendre la mère monoparentale (avec 2 enfants et un revenu limité) mais vivait comme une millionnaire alors disons que ça a réveillé quelques péquistes, à l'époque.

Mais là, c'est différent.

Comme chaque situation qui est... différente.

Alors chacun y va comme il veut, de "laissez-le donc vivre dans le Sud, y'a-le-dwoît" à "ish, ça envoie un signal quelque peu surprenant aux donateurs qui croyaient qu'il avait besoin d'argent".

Pour les super-riches, c'est tel que tel. Ils ne manquent pas leur prochain repas parce qu'ils ont envoyé 1,725$ au PPC mais pour le gagne-petit qui envoie 50$, ça, c'est très, très significatif.

Et il va servir à quoi, exactement, ce 50$?

Et là, out-of-the-blue, arrive cette nouvelle de l'achat d'une villa sur la luxueuse île de Sanibel.

Florida, baby!

"J'aime tellement le Canada et j'aspire à le diriger mais j'investis en Floride!", tout est parfaitement cohérent. Rien à voir ici. Circulez, pas vrai?

Alors, oui, du gros cash pour tout le monde et tiguidou-fly-binne pour tout le monde mais certains partisans du PPC pourraient être en train de dresser une liste de questions pour leur chef, histoire de s'assurer de voir "eye-to-eye" avec lui.

Mais je sais, il faut qu'on fasse comme si toute les décisions étaient parfaites selon tous les points de vue, question de ne plus s'offusquer de rien et d'être aussi beige que le mur d'école au moment de notre 2e année du primaire.

Ce sujet est en feu dans Twitter alors il y a peut-être quelque chose à discuter, qui sait?

Bon, finalement, après quelques minutes, j'ai décidé de supprimer ma publication, dans Facebook.

Ça ne sert à rien de parler de ce sujet.

Les purs-et-durs pro-PPC banalisent ça en disant qu'il est riche et il fera bien ce qu'il veut alors que d'autres, plus lucides, comprennent l'inconfort et pointent du doigt le problème avec le système, dans son ensemble, à juste titre, d'ailleurs.

Alors à part de faire jaser, cet article ne sert à rien. Les positions à propos du PPC et de Maxime Bernier sont bien trop émotives pour avoir un échange constructif à propos des choix que font ceux qui ambitionnent de diriger le Canada... mais qui décident d'acheter leur luxueuse villa... en Floride, aux États-Unis... à l'étranger.

Voilà, les gens feront bien ce qu'ils veulent et vogue-la-galère!



-- -- --
Fichiers joints
l-ile-de-sanibel-en-floride.jpg
l-ile-de-sanibel-en-floride.jpg (31.83 Kio) Vu 522 fois
donnez-au-ppc-de-maxime-bernier.jpg
donnez-au-ppc-de-maxime-bernier.jpg (39.99 Kio) Vu 522 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

J'ai aussi décidé de supprimer la publication dans Twitter.

Il se trouve que le public en général trouve qu'il n'y a "rien là" 1,1 million de dollars pour une villa, en Floride.

Bien que ce soit vrai qu'objectivement tout soit cher, en Floride, il s'agit d'un chef de parti qui aspire à diriger le Canada. Et il s'achète une maison, en Floride.

Mais bon...

C'est vrai qu'il peut investir sa fortune où il le veut.

Ça me rappelle qu'au fond, les politiciens peuvent faire n'importe quoi parce que même quand c'est grinçant, les gens laissent passer et trouvent ça normal.

C'est juste hallucinant mais la dystopie est rendue là.

Oui, ça peut être "normal" de dépenser son argent sur une villa en Floride mais tout le monde n'est pas le chef d'une formation politique qui dit vouloir valoriser le Canada et les Canadiens.

Anyway...

Maxime Bernier sait maintenant qu'il peut faire n'importe quoi... parce que c'est son cash... ou celui de sa femme. Qu'importe, je crois que le Canada ne vaut plus autant la peine d'être défendu si même ceux qui disent le défendre nous rient au visage de la sorte.



-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre