La plateforme-prison minimise le contenu utile mais amplifie la pub

Nous avons hâte de vous accueillir, en tant que membre.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 3908
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Ça fait longtemps que je veux vous en parler mais il y a toujours quelque chose de plus important que je veux vous communiquer.

C'est à propos du format du "flux de nouvelles" de Facebook.

Ce "mur" en quelque sorte qui ne présente, en fin de compte que la dernière publication.

Ça a pour effet de rendre difficile à trouver ou à amplifier les autres publications mais ça a pour effet de garder les gens attentifs jusqu'à la prochaine publicité, quand ils "scrollent" le flux des publications.

On comprend que le but est de TikTokiser Facebook avec du contenu-fast-food qui mène, invariablement, à des pubs, d'une manière ou d'une autre.

Facebook imprime des profits et ce n'est pas en structurant le contenu utile qu'il y parviendra le mieux. À contrario de toute structure, il faut que la seule structure soit celle qui revient, invariablement, avec toujours plus de pub.

Pas trop pour "turn-off-er" les membres de la plateforme mais juste assez pour les tenir "engagés".

Quand on y pense, c'est toxique sur presque tous les niveaux parce que le produit d'appel de Facebook, c'est le contenu, pas les pubs mais on se retrouve avec une plateforme qui, incidemment, priorise les pubs en "interstitiellisant" des contenus qui défilent si vite qu'à moins de mettre une photo de chat ou une phrase ultra-courte, les membres de la plateforme "swipent" à ce qui brille, plus bas dans le flux des publications, choisies selon l'algorythme-d'entrainement-des-humains-à-ce-que-préfère-Facebook.

Les "standards de la communauté" de Facebook, c'est comme les règles dans une ville-15 minutes.

C'est fait pour limiter et non pour protéger des droits pourtant fondamentaux, hors-plateforme... comme la liberté d'expression qui est constamment morcelée, dans Censorbook.

Alors voilà, je trouve odieux ce système de racketeering d'infos utiles en tant que relais pratiques vers toujours plus de pubs et de profits mirobolants pour Facebook.

Ils pourraient faire de l'argent en priorisant le contenu mais ils ne le font pas parce qu'ils optimisent les revenus... parce que les membres tolèrent cet abus de leur temps et de leur attention.

Et tant que les membres vont coller dans Facebook, la plateforme va abuser autant qu'elle le peut en faisant tourner les membres en boucle dans la valse des pubs qui s'invitent entre les sujets plus sérieux ou structurants.

Comme j'ai compris le racket, j'ai déjà mes autres plateformes ailleurs avec des MILLIONS de pages vues alors c'est l'action se passe, désormais mais j'en parle ici pour vous faire voir à quel point cette prison ne va aller qu'en périclitant vers toujours plus de censure et plus de pubs.

La proverbiale ville-d'entrainement-à-la-logique-limitative-numérique se referme sur les Facebookiens mais à mon grand étonnent, très peu s'en rendent vraiment compte.

Incroyable, non?

C'est comme les flèches sur le plancher des épiceries "all over again" mais avec l'abus de la plateforme-prison.

Et ceux qui comprennent regardent ça aller et se demandent quand, exactement, les Facebookiens vont comprendre qu'ils se font entrainer à la normalisation-des-limitations.

Quel délire, pas vrai?



Source: Ma publication, dans BMaC et Facebook



-- -- --
Fichiers joints
un-livre-versus-facebook.jpg
un-livre-versus-facebook.jpg (46.99 Kio) Vu 238 fois
fascepubs.jpg
fascepubs.jpg (42.3 Kio) Vu 243 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre