Témoignage de Rachel, une maman qui a voulu protéger son enfant du masque à l’école

Destinées au grand-public qui n'est pas encore inscrit.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 1594
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Rachel est une maman vivant dans la commune de Belfort, en France (près de Zurich, en Suisse).

Elle a une garde partagée avec le père de son fils de 7 ans.

Tout allait bien avant septembre 2020 où elle a voulu lui enseigner à la maison, avec une approche vraiment bien encadrée et comme son père ne voulait pas, l'enfant a été à l'école.

En France, le masque obligatoire en classe est arrivé le 2 novembre 2020.

Rachel, la maman ne voulait pas que son fils subisse ce masque mais son père, lui, oui, au point de lui en acheter un. C'était la goutte qui a fait déborder le vase, pour Rachel.

Aujourd'hui, son combat pour la santé de son fils, devant un juge, en France, est le combat de tous les parents vivant avec des gardes partagées qui réalisent que l'école semble gagner, par défaut, lorsqu'un des parents refuse une alternative hors de l'école, comme c'était le cas, ici.

--

Vous pouvez lire l'histoire bien expliquée dans le site web Nexus:
--

Nous savons que les gardes partagées demandent un certain doigté pour ménager les sensibilités des deux parents et de l'enfant (ou des enfants).

La crise-COVID (selon l'OMS) rend la conciliation parentale plus difficile, en cas de désaccord, comme ici, sur la fréquentation scolaire en établissement ou alors, le port du masque par un enfant de 7 ans, toute la journée.

Même si cette histoire a pris naissance en France, elle expose des tensions qui peuvent surgir au moment d'une "crise" comme celle qui a cours, depuis mars 2020, aussi bien en France qu'au Québec.

--

Au moment de publier ceci, le masque demeure obligatoire dans les écoles, aussi bien en France qu'au Québec, pour les enfants, à partir de 6 ans.

Aucune science n'appuie ce port du masque par des enfants en santé, toute la journée et pire encore, les effets nuisibles sont minimisés ou brossés du revers de la main par une classe politique qui choisit ce qu'elle veut dans les avis des agences de santé.

Pour appuyer Rachel et tous les parents qui s'opposent au masque, rendu obligatoire pour tous les enfants qui fréquentent l'école, voici une étude allemande récente et incontournable:
Dans cette étude scientifique, on apprend que les enfants portant des masques sont victimes d’impacts négatifs majeurs sur leur santé physique, psychologique et comportementale.

Comment la santé publique, aussi bien en France qu'au Québec, font pour fermer les yeux sur cet assaut sanitaire sans précédent contre les enfants?

--

Pour les parents, en France, qui rencontrent une situation semblable, Rachel vous invite à la contacter, via courriel:
Rachel a retenu le service du cabinet de Maître Carlo Alberto Brusa qui est différent de l’association Réaction 19 dont il est président.

Vous pouvez aussi commenter sous cette nouvelle si vous souhaitez parler de votre situation.

--

J'ai mentionné cette nouvelle dans mon forum personnel, ici.



-- -- --
Fichiers joints
rachel-la-maman-du-petit-garcon-de-7-ans-en-france.jpg
rachel-la-maman-du-petit-garcon-de-7-ans-en-france.jpg (8.59 Kio) Vu 753 fois
maman-opposee-au-masque-a-l-ecole-en-france.jpg
maman-opposee-au-masque-a-l-ecole-en-france.jpg (105.87 Kio) Vu 753 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre