Dossier du projet d'ID numérique des Québécois

Destinées au grand-public qui n'est pas encore inscrit.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 1594
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Misery Sunshine a publié (le 20 octobre 2021) ce rappel provenant ses archives personnelles datées du 20 juin 2020.

J'archive son travail ici pour ne rien perdre -- j'ai ajusté des éléments pour en faciliter la consultation.


-- --


Archives personnelles ~ 20 juin 2020


"LE PROJET D'IDENTITÉ NUMÉRIQUE QUÉBÉCOIS"


Depuis le "discours inaugural" du PM François Legault ~ hier [le 19 octobre 2021] ~ je vois des publications qui mentionnent: "Legault vient d'annoncer qu'on va avoir une identité numérique"...

C'EST FAUX...

Legault l'a annoncé en juin 2020...

Mais vous n'étiez pas attentifs...

Vous avez donc 16 mois de retard (minimum)...


Le débat a toujours été ~ malheureusement ~ trop polarisé entre les élections américaines & la menace de la vaccination obligatoire...


Entre les 2 ~ nous ne sommes pas très nombreux à avoir "creusé"...


Je vous propose une partie d'un texte que j'ai publié le 20 juin 2020...

À cette époque, il a très peu retenu l'attention. Cependant, il a été à l'origine d'un dossier plus complexe que j'ai bonifié au fil du temps ~ portant sur le virage numérique de la société.


--


UN PORTEFEUILLE NUMÉRIQUE POUR BIENTÔT...?


Le gouvernement lançait, en juin 2019, sa stratégie de Transformation numérique 2019-2023, un vaste chantier de 1,2 milliard $ sur 10 ans. Le ministre délégué à la Transformation numérique, Eric Caire, nous promettait d'ailleurs des "services publics adaptés" aux citoyens.

Bien que passée sous le radar, TVA Nouvelles diffusait cette entrevue ~ "Des milliards de dollars pour un projet unique" ~ le 17 juin 2020, avec l'objectif de "normaliser" le projet d'identité numérique québécois.


VOICI UN RÉSUMÉ DES FAITS SAILLANTS...

  • 📌 "LE GOUVERNEMENT VEUT DEVENIR LE GARDIEN DES DONNÉES CONFIDENTIELLES DE TOUS LES QUEBECOIS, EN FOURNISSANT À TOUS LES CITOYENS SA PROPRE IDENTITÉ NUMÉRIQUE. L'AMBITIEUX PROJET COÛTERA DES MILLIARDS DE DOLLARS & N'A JAMAIS ÉTÉ RÉALISÉ AILLEURS DANS LE MONDE"
  • 📌 "UNE CLÉ NUMERIQUE DONNERA ACCÈS À TOUS LES SERVICES DE L'ÉTAT & MÊME À DES SERVICES PRIVÉS COMME DES BANQUES... 😳 ...CETTE CLÉ PERMETTRA À CHAQUE CITOYEN D'ACCÉDER À SON PERMIS DE CONDUIRE, SON DOSSIER D'IMPÔTS & SES COMPTES BANCAIRES " (Et éventuellement, son dossier médical)...
  • 📌 SELON ERIC CAIRE, LE MINISTRE DÉLÉGUÉ À LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, LA TECHNOLOGIE "BLOCKCHAIN" EST RÉPUTÉE POUR ÊTRE INVIOLABLE.
  • 📌 "RIEN N'APPARTIENDRA À UNE ENTREPRISE PRIVÉE MAIS IL POURRAIT Y AVOIR DES PARTENARIATS AVEC DESJARDINS" (Gardons en mémoire le vol de nos données personnelles ~ le 19 juin 2019 ~ et le fait que personne n'a encore été inculpé... Et ~ étrangement ~ la Stratégie de Transformation numérique de la CAQ a, elle-aussi, été lancée en juin 2019... 😳)
  • 📌 "LE GOUVERNEMENT SE SERT DES DONNÉES DONT IL EST LE GARDIEN AFIN DE FOURNIR LES ATTESTATIONS D'IDENTITÉ" ... 😳
  • 📌 41,8 MILLIONS DE DOLLARS ONT ÉTÉ ALLOUÉS POUR LES 2 PREMIERES PHASES DU MEGA-PROJET. " DES CERVEAUX SERONT PAYÉS POUR CES PHASES ALORS QUE LES 2 AUTRES PHASES IMPLIQUERONT DE NOUVELLES INFRASTRUCTURES HYPER-ÉNERGIVORES COMME DES SERVEURS ET DE NOUVEAUX RÉSEAUX INFORMATIQUES" ... 😳 ...(Les fonds publics ~ NOTRE ARGENT~ seront investis afin de remplacer les travailleurs par des "systèmes"...? Pensez à l'installation très rapide de la 5G...👀)
  • 📌 "NOUS DEVRONS REPENSER NOTRE SYSTEME DE SANTÉ DANS CETTE OPTIQUE" (BLOCKCHAIN)..(Nos aînés ne sont pas très familiers avec la techno...est-ce que le "système" tente de précipiter leur départ d'ici 2025...?)
  • 📌 "C'EST CERTAIN QUE LA FACTURE NE S'ARRETERA PAS LÀ" (42 MILLIONS..). 😳
  • 📌 "LE GOUVERNEMENT EST LE SEUL MAÎTRE À BORD ..MÊME SI DESJARDINS RODE POUR OBTENIR SA PART... D'AILLEURS, QUELQUES JOURS AVANT LE LANCEMENT DE CE PROJET, DESJARDINS A PUBLIÉ UNE OFFRE D'EMPLOI POUR UN RESPONSABLE DE SOLUTION D'IDENTITÉ NUMÉRIQUE "AUTO-SOUVERAINE CITOYENNE" EN COLLABORATION AVEC DES ORGANISMES PRIVÉS & PUBLICS" ...Rendu à ce point, le gouvernement n'est plus vraiment le SEUL MAÎTRE À BORD...💁
  • 📌 "QUÉBEC ÉTAIT D'AILLEURS PRÊT À LAISSER UNE PARTIE DE L'IDENTITÉ NUMÉRIQUE AUX MAINS D'INSTITUTIONS FINANCIERES & DE LEURS FOURNISSEURS DE SERVICES"... 😳 ...CE À QUOI ERIC CAIRE A RÉPONDU: "OUI NOUS AVONS DES DISCUSSIONS AVEC NOS PARTENAIRES DE L'ÉCOSYSTEME"... (Écosystème: au figuré = MILIEU ORGANISÉ. Rendu à ce point, nous sommes en droit de nous demander si le vol de données chez Desjardins le 20 juin 2019 n'était pas, lui-aussi, "organisé" 💁)
  • 📌 FITZGIBBON A OCTROYÉ LA SOMME DE 500 000 $$$ AU LAB D'IDENTITÉ NUMÉRIQUE DU CANADA RÉCEMMENT...AFIN D'ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE LA STRATÉGIE... CETTE AIDE FINANCIÈRE DOIT PERMETTRE AUX ORGANISATIONS PUBLIQUES & PRIVÉES DE TESTER & CERTIFIER LEURS SOLUTIONS" (À ce point, nous sommes en droit de nous demander si Fitzgibbon ne leur a pas aussi vendu NOS DONNÉES MÉDICALES pour leur permettre de tester ~ aidé dans sa tâche par le comptable de la santé ~ Christian Dubé ..?..💁)...
À LA LUEUR DE TOUS CES QUESTIONNEMENTS...DOUBLÉ DU FAIT QUE PERSONNE NE NOUS PARLE DE SANTÉ DEPUIS LE DÉBUT DE CETTE "PANDEMIE"...

J'ai le droit "d'avancer" que la COVID-19 n'est qu'un PRÉTEXTE pour implanter ce projet d'identité numérique... 💁


Bonne lecture & bon visionnement.


Lien vers stratégie de transformation numérique gouvernementale 2019-2023.



-- -- --
Fichiers joints
25-phase-4-controle-des-donnees.jpg
25-phase-4-controle-des-donnees.jpg (63.43 Kio) Vu 91 fois
24-phase-3-eliminer-le-papier.jpg
24-phase-3-eliminer-le-papier.jpg (75.74 Kio) Vu 91 fois
23-phases-1-et-2-identifier-les-citoyens.jpg
23-phases-1-et-2-identifier-les-citoyens.jpg (85.58 Kio) Vu 91 fois
22-controle-de-l-id-numerique.jpg
22-controle-de-l-id-numerique.jpg (91.03 Kio) Vu 91 fois
21-l-id-numeirique-du-quebec-basee-sur-la-block-chain.jpg
21-l-id-numeirique-du-quebec-basee-sur-la-block-chain.jpg (92.06 Kio) Vu 91 fois
20-transactions-financieres-securisees-grace-a-l-id-numerique.jpg
20-transactions-financieres-securisees-grace-a-l-id-numerique.jpg (96.26 Kio) Vu 91 fois
19-a-la-banque-avec-l-id-numerique.jpg
19-a-la-banque-avec-l-id-numerique.jpg (64 Kio) Vu 91 fois
18-usage-de-l-id-numerique-du-quebec-a-la-banque.jpg
18-usage-de-l-id-numerique-du-quebec-a-la-banque.jpg (36.82 Kio) Vu 91 fois
17-le-policier-utilise-l-id-numerique-pour-une-infraction-au-code-de-la-securite-routiere.jpg
17-le-policier-utilise-l-id-numerique-pour-une-infraction-au-code-de-la-securite-routiere.jpg (87.08 Kio) Vu 91 fois
16-l-id-numerique-et-un-constat-d-infraction.jpg
16-l-id-numerique-et-un-constat-d-infraction.jpg (55.16 Kio) Vu 91 fois
15-open-source-considere-par-quebec.jpg
15-open-source-considere-par-quebec.jpg (86.12 Kio) Vu 91 fois
14-projet-assume-par-le-centre-quebecois-d-excellence-numerique.jpg
14-projet-assume-par-le-centre-quebecois-d-excellence-numerique.jpg (99.24 Kio) Vu 91 fois
13-desjardins-et-l-id-numerique.jpg
13-desjardins-et-l-id-numerique.jpg (85.99 Kio) Vu 91 fois
12-desjardins-a-affiche-une-offre-d-emploi-pour-un-responsable-de-solution-d-id-numerique.jpg
12-desjardins-a-affiche-une-offre-d-emploi-pour-un-responsable-de-solution-d-id-numerique.jpg (88.86 Kio) Vu 91 fois
11-le-reseau-de-la-sante-va-devoir-etre-repense-pour-l-id-numerique-au-quebec.jpg
11-le-reseau-de-la-sante-va-devoir-etre-repense-pour-l-id-numerique-au-quebec.jpg (85.61 Kio) Vu 91 fois
10-steve-waterhouse-parle-de-l-id-numerique-pour-les-quebecois.jpg
10-steve-waterhouse-parle-de-l-id-numerique-pour-les-quebecois.jpg (91.98 Kio) Vu 91 fois
9-rien-n-appartiendra-au-prive-selon-eric-caire.jpg
9-rien-n-appartiendra-au-prive-selon-eric-caire.jpg (88.26 Kio) Vu 91 fois
8-fitz-a-accorde-500000-a-un-labo.jpg
8-fitz-a-accorde-500000-a-un-labo.jpg (92.49 Kio) Vu 91 fois
7-quebec-va-payer-cher.jpg
7-quebec-va-payer-cher.jpg (86.81 Kio) Vu 91 fois
6-eric-caire-a-discute-avec-des-partenaires.jpg
6-eric-caire-a-discute-avec-des-partenaires.jpg (86.29 Kio) Vu 91 fois
5-le-gouvernement-a-discute-avec-le-prive.jpg
5-le-gouvernement-a-discute-avec-le-prive.jpg (95.54 Kio) Vu 91 fois
4-desjardins-veut-avoir-sa-part-dans-l-id-numerique-au-quebec.jpg
4-desjardins-veut-avoir-sa-part-dans-l-id-numerique-au-quebec.jpg (91.67 Kio) Vu 91 fois
3-identite-numerique-en-toutes-choses.jpg
3-identite-numerique-en-toutes-choses.jpg (83.83 Kio) Vu 91 fois
2-nouveau-projet-sur-5-ans.jpg
2-nouveau-projet-sur-5-ans.jpg (78.5 Kio) Vu 91 fois
1-le-gouvernement-en-tant-que-gardien-de-l-id-numerique.jpg
1-le-gouvernement-en-tant-que-gardien-de-l-id-numerique.jpg (84.08 Kio) Vu 91 fois
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Avatar du membre
cgelinas
Site Admin
Messages : 1594
Enregistré le : 18 janv. 2021, 11:01
Localisation : Lévis, QC

Pour fins de référence, je place ici l'essentiel du corpus du texte de la nouvelle publiée par TVA.


-- --


17 juin 2020


Le gouvernement veut devenir le gardien des données confidentielles de tous les Québécois en fournissant à chaque citoyen sa propre identité numérique. L’ambitieux projet coûtera des milliards de dollars et n’a jamais été réalisé ailleurs dans le monde.

D’ici 2025, chaque citoyen devrait disposer d’une clef numérique qui lui donnera accès à tous les services de l’État et même à des services privés comme les banques.

Si le projet est une réussite, l’identité numérique permettra à chaque Québécois d’accéder à son permis de conduire, son dossier d’impôts et ses comptes bancaires, sans avoir à retenir d’innombrables mots de passe et à avoir sur soi des dizaines de cartes d’identité.

L’identité numérique sera basée sur les chaînes de blocs, une technologie « réputée inviolable », selon le ministre délégué à la Transformation numérique, Éric Caire.

Cinq ans

Ce nouveau projet, le Service québécois d’identité numérique, sera déployé sur cinq ans si tout se passe comme prévu.

« Il n’existe à ce jour aucune solution d’identité numérique basée sur les chaînes de blocs. Nous serons la première société au monde », dit le ministre en entrevue.

Rien n’appartiendra à une entreprise privée, assure-t-il. M. Caire souligne qu’il pourrait y avoir des partenariats avec Desjardins, par exemple, mais le contrôle resterait sous juridiction de l’État.

« La finalité, c’est que le gouvernement du Québec soit le fournisseur de service. Il se sert des données dont il est le gardien afin de fournir les attestations d’identité », promet-il.

Deux premières étapes

Il y a trois semaines, le conseil des ministres a accordé un premier 41,8 millions $ pour le développement des deux premières phases de ce mégaprojet.

Pour les deux premières phases, ce sont essentiellement des cerveaux qui sont payés. Mais pour les deux suivantes, ça inclura de nouvelles infrastructures. Des structures hyper énergivores comme des serveurs et de nouveaux réseaux informatiques. Un chantier de plusieurs milliards de dollars, selon nos sources.

Ça pourrait devenir l’un des plus gros projets de l’histoire du Québec, admet Éric Caire.

« Absolument. Si on veut aller chercher l’efficacité du portefeuille numérique, ça veut dire que toute notre façon de gérer notre réseau de la santé va devoir être repensée en fonction de ça. Des milliards, je n’irais peut-être pas jusque-là, mais c’est certain que la facture ne s’arrêtera pas à 42 M$ », a affirmé le ministre.

Le Québec assure qu’il sera propriétaire de toutes les infrastructures.

Le Mouvement Desjardins aimerait également avoir sa part

Le gouvernement compte être le seul maître à bord du projet d’identité numérique, même si des entreprises comme le Mouvement Desjardins rôdent pour obtenir leur part.

Il y a quelques semaines, Desjardins a affiché une offre d’emploi afin de dénicher un Responsable de solution d’identité numérique visant la création d’une identité numérique « autosouveraine citoyenne », en collaboration avec des organismes privés et publics québécois.

Ce responsable doit faire évoluer deux systèmes permettant aux clients de Desjardins d’avoir accès à leurs comptes bancaires en ligne, soit SecureKey et Vérifiez.Moi.

Selon nos informations, le gouvernement a eu de nombreuses discussions avec Desjardins et ses partenaires SecureKey et Vérifiez.Moi durant la création du plan d’affaire sur l’identité numérique.

Plusieurs sources soutiennent qu’avant de quitter son poste, la patronne de l’informatique au gouvernement du Québec, Catherine Desgagnés-Belzil, avait été charmée par la solution d’identification et d’authentification mise au point par les partenaires de Desjardins.

Québec était d’ailleurs prêt à laisser une partie de l’identité numérique aux mains d’institutions financières et de leurs fournisseurs de services, selon plusieurs personnes près du dossier.

Autre discours

En entrevue, le ministre Éric Caire a tenu à rectifier le tir.

« Oui, nous avons des discussions avec nos partenaires de l’écosystème, c’est vrai », a admis Éric Caire.

« Ç’a été le cas de SecureKey avec qui on a eu des échanges. Ç’a été le cas de Desjardins. C’est vrai que nous avons eu des discussions », a-t-il indiqué.

« Desjardins, ils n’ont pas besoin de toute l’infrastructure d’identification, parce que c’est Québec qui va la lui fournir. »

Centre d’excellence numérique

Pour le moment, dit-il, tout le projet est assumé par le Centre québécois d’excellence numérique et les différentes entités du gouvernement comme Revenu Québec, la Régie de l’assurance maladie et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

« Tu peux établir des partenariats pour le développement. [...] Mais au final, Québec est le fournisseur de service », précise le ministre.

Les fédérations municipales ont aussi été approchées pour participer au projet.

Viser les plus hauts standards

Afin d’économiser des coûts et d’éviter un autre bordel informatique, Québec devrait se procurer une technologie reconnue plutôt que tenter de créer sa propre chaîne de blocs, selon des experts.

« S’ils respectent vraiment les standards, c’est intéressant », souligne Patrick Drolet, de chez Notarius, une entreprise spécialisée dans la création des identités numériques de confiance.

D’après lui, le gouvernement devrait se procurer une technologie déjà reconnue et en « donnée ouverte », comme les solutions Evernym ou Yoti.

La pire erreur serait de créer une solution à l’interne avec des consultants provenant d’une firme privée, dit-il.

« Ça serait une catastrophe », explique M. Drolet.

« Au gouvernement du Québec, j’ai certaines inquiétudes pour d’immenses projets d’envergure. Il n’y a pas beaucoup de monde qui a l’expertise pour mener un projet de la sorte », ajoute-t-il.

Francis Nadeau, de l’entreprise HydraLab, soutient également que le gouvernement doit rassurer les citoyens en ce qui a trait à la sécurité de leurs données.

« En aucun cas, l’identité numérique ne devrait être sous l’emprise d’une entreprise privée ni permettre à l’État une surveillance de masse », mentionne-t-il.

500 000 $ dans un labo

D’ailleurs, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a décidé d’investir 500 000 $ dans le Laboratoire d’identité numérique du Canada afin de permettre au gouvernement d’accélérer le développement d’une solution d’identité numérique.

Situé à Gatineau, cet organisme à but non lucratif doit permettre aux organisations publiques et privées de tester et de certifier leurs solutions d’identité numérique.


-- --


La suite de cette nouvelle se trouve dans mon autre forum, ici.




-- -- --
Claude Gélinas . Administrateur . Éditeur
libertes.ca | chaudiere.ca .:. Dons: PayPal | DonorBox
Répondre